11/07/2018 00:14
Le secrétariat du Parti s’est réuni le 10 juillet à Hanoï, sous la présidence du secrétaire général Nguyên Phu Trong. 
>>La Commission centrale de contrôle du PCV annonce des violations 
>>L’achat par Mobifone des parts d’AVG laisse un arrière-goût amer

Siège du Comité central du Parti à Hanoï.
Photo: VNA/CVN

Le secrétariat a étudié les propositions présentées par la Commission de contrôle du Comité central du Parti dans le rapport No 121-TTr/UBKTTW du 6 juillet 2018, concernant l’application de sanctions disciplinaires à l’encontre du comité chargé des affaires du Parti au sein du ministère de l’Information et de la Communication du mandat 2011-2016.

Le secrétariat a constaté que le comité chargé des affaires du Parti au sein du ministère de l’Information et de la Communication du mandat 2011-2016 n’avait pas respecté sérieusement les principes d’organisation du Parti et de centralisme démocratique, ni la réglementation de travail.

Ce comité n’avait pas rempli ses responsabilités ni ses missions de direction, et n’avait pas assuré la supervision et le contrôle. Cela avait conduit à des violations particulièrement graves du ministère de l’Information et de la Communication et de la compagnie générale Mobifone concernant l’élaboration, l’expertise, l’approbation et la mise en œuvre du projet sur l’acquisition par Mobifone de 95% des actions de la société par actions audiovisuelle Audio Visual Global (AVG), lesquelles avaient entraîné une grande perte d’actifs de l’État.

Quelques dirigeants du ministère avaient commis des infractions graves et particulièrement graves dans le processus d’application des principes de travail et de réalisation de leurs missions, n’avaient pas donné à temps des directives pour appliquer rigoureusement la conclusion de l’Inspection gouvernementale sur le projet susmentionné.

Les violations du comité chargé des affaires du Parti au sein du ministère de l’Information et de la Communication sont particulièrement graves. Elles ont causé une grande perte d’actifs de l’État, nui aux activités ainsi que le processus d’actionnarisation de la compagnie générale Mobifone, au prestige de l’organisation du Parti et du ministère de l’Information et de la Communication, entraîné des frustrations dans la société.

L’acquisition par Mobifone de 95% des actions d’AVG avait entraîné une grande perte d’actifs de l’État.
Photo: CTV/CVN

Vu la gravité et l’impact des violations, conformément à la règle No 263-QD/TW du 8 octobre 2014 du Bureau politique concernant l’application des sanctions disciplinaires à l’encontre des organisations du Parti ayant commis des infractions, le secrétariat a décidé de donner un avertissement au comité chargé des affaires du Parti au sein du ministère de l’Information et de la Communication du mandat 2011-2016.

Concernant les violations de Trân Viêt Thang

Le secrétariat a également étudié les propositions présentées par la Commission de contrôle du Comité central du Parti dans le rapport No 120-TTr/UBKTTW du 6 juillet 2018 concernant l’application de sanctions disciplinaires à l’encontre de Trân Viêt Thang, membre du Comité exécutif de l’organisation du Parti du bloc des entreprises relevant du ressort central, secrétaire adjoint du Comité du Parti au sein de la compagnie générale de l’industrie du ciment du Vietnam.                           

Le secrétariat a constaté que, pendant qu’il occupait le poste de secrétaire adjoint du Comité du Parti, de directeur général de la compagnie générale de l’industrie du ciment du Vietnam, de président du conseil d’administration et directeur général de la société par actions du ciment Hà Tiên 1, Trân Viêt Thang avait violé le principe de centralisme démocratique, ainsi que les statuts sur l’organisation et les activités de la compagnie générale. Il avait signé pour promulgation et application certaines règles sur la gestion des affaires qui ne relevaient pas de ses fonctions. Il avait violé les lois sur les entreprises et l’adjudication, ainsi que la règle sur les choses interdites aux membres du Parti et sa responsabilité d’être exemplaire en tant que cadre et membre du Parti.

Les violations de Trân Viêt Thang sont graves. Elles ont causé des pertes aux entreprises, entraîné de mauvaises opinions et nui au prestige de l’organisation du Parti et de la compagnie générale de l’industrie du ciment du Vietnam.

Vu la gravité et l’impact des violations, conformément à la règle No 102-QD/TW du 15 décembre 2017 du Bureau politique sur l’application des sanctions disciplinaires à l’encontre des membres du Parti ayant commis des infractions, le secrétariat a décidé de destituer Trân Viêt Thang du poste de membre du Comité exécutif de l’organisation du Parti du bloc des entreprises relevant du ressort central, et du poste de membre du Comité exécutif de l’organisation du Parti de la compagnie générale de l’industrie du ciment du Vietnam.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.