28/07/2018 23:45
Le politburo et le secrétariat du Parti communiste du Vietnam (PCV) ont tenu, le 28 juillet à Hanoï, une réunion sous l’égide du secrétaire général du PCV, Nguyên Phu Trong.

>>Le ministre de l'Information et de la Communication, Truong Minh Tuân, suspendu provisoirement de ses fonctions
>>Des sanctions disciplinaires à l’encontre de Truong Minh Tuân
>>Sanctions disciplinaires à l'encontre de deux membres du Parti

 

Le général de division Bùi Van Thành, vice-ministre de la Police. 
Photo: VNA/CVN 


Le général de division Bùi Van Thành

Après avoir examiné la demande de la Commission centrale de contrôle du Parti dans le rapport N°130-TTr/UBKTTU du 27 juillet 2018 sur l’examen et l’application des sanctions disciplinaires contre le général de division Bùi Van Thành, vice-ministre de la Police, le politburo a constaté que M. Thành, membre du Comité central du Parti de la Police, vice-ministre de la Police, chargé directement du Département général de la logistique et de la technique (Département général IV), ancien membre de la permanence du Comité du Parti et ancien chef adjoint du Département général IV, devait être responsable des violations et des fautes de la permanence du Comité du Parti du Département général IV.


Le général de division Bùi Van Thành avait violé lui-même le principe du centralisme démocratique, manqué de responsabilité et de supervision, relâché la direction et la gestion, laissant ainsi se produire beaucoup de violations et de fautes au Département général IV. Il avait violé les réglementations sur la protection des secrets de l'État et les règlements de travail du ministère de la Police. Bùi Van Thành avait signé des documents proposant la vente d'un certain nombre de maisons et de terrains de sécurité à l’encontre de la loi. Il avait aussi signé un certain nombre de documents qui ne relevaient pas de son responsabilité.


Les violations de Bùi Van Thành ont laissé de graves conséquences, nuisant au prestige de l'organisation du Parti et du secteur de la police, causant les indignations au sein de la société, faisant impérieuse l’opinion publique. Sur la base de la règlementation du travail du Comité central, du politburo, du secrétariat du Parti du XIIe mandat, de la décision N°102-QD/TW du politburo concernant les sanctions disciplinaires contre les membres du Parti ayant commis des fautes, le politburo a décidé de relever de toutes ses fonctions au sein du Parti.

Le politburo a demandé au Comité du Parti du gouvernement d’appliquer des sanctions administratives contre Bùi Van Thành et de le soumettre à la rétrogradation, ce afin d’assurer la conformité avec les sanctions appliquées par le Parti.

 

Le général de corps d’armée Trân Viêt Tân, ancien vice-ministre de la Police.
Photo: VNA/CVN


Le général de corps d'armée Trân Viêt Tân

Le politburo a étudié la proposition de la Commission centrale de contrôle dans le rapport N°131-TTr/UBKTTW du 27 juillet 2018 concernant l’application de sanctions disciplinaires à l’encontre du général de corps d’armée Trân Viêt Tân, ancien membre du Comité central du Parti de la Police, ancien vice-ministre de la Police.

Le politburo a constaté que Trân Viêt Tân n’avait pas rempli ses responsabilités ni ses missions de direction et avait manqué de contrôle et de supervision. Il avait signé certains documents violant des règlements sur la protection des secrets de l’
État, causant de graves conséquences et de mauvaises influences sur le prestige du secteur de la police ainsi que de mauvaises opinions au sein de la société.

Conformément aux règlements de travail du Comité central, du politburo et du secrétariat du Parti du XIIe mandat, à la décision N°102-QD/TW du politburo sur l’application des sanctions disciplinaires à l’encontre des membres du Parti ayant commis des infractions, le politburo a décidé de destituer Trân Viêt Tân du poste du membre du Comité central du Parti de la Police durant le mandat 2011-2016.

Le politburo a demandé au Comité du Parti du gouvernement d’appliquer des sanctions administratives contre Trân Viêt Tân et de le soumettre à la rétrogradation, ce afin d’assurer la conformité avec les sanctions appliquées par le Parti.

 

Le général de corps d’armée Phuong Minh Hoà, ancien vice-président du Département général de la politique de l'Armée populaire du Vietnam. 
Photo: VNA/CVN 


Le général de corps d’armée Phuong Minh Hoà

Le même jour, après avoir examiné le rapport N°129-TTr/UBKTTW du 27 juillet de la Commission centrale de contrôle du Parti, sur la demande de l’application de sanctions disciplinaires contre le général de corps d’armée Phuong Minh Hoà, ancien membre du Comité central du Parti, ancien vice-président du Département général de la politique de l'Armée populaire du Vietnam, ancien secrétaire du Comité du Parti et ancien commissaire politique, ancien secrétaire adjoint du Comité du Parti et ancien commandant de l’Armée de l’air et de la défense anti-aérienne, le secrétariat du PCV a constaté que Phuong Minh Hoà devait être responsable des violations commises par la permanence du Comité du Parti de l’Armée de l’air et de la défense anti-aérienne pendant le mandat 2010-2015, lorsqu’il assumait les postes de secrétaire du Comité du Parti et commissaire politique, secrétaire adjoint du Comité du Parti et commandant de l’Armée de l’air et de la défense anti-aérienne. 

Il avait violé le principe de centralisme démocratique et la réglementation de travail. Il n’avait pas respecté les règlements de la Commission militaire centrale et du ministère de la Défense dans la gestion, l’utilisation de terrains militaires et de terrains planifiés à des fins militaires. Il n’avait pas rempli ses missions de direction et de gestion, ni assuré la supervision et le contrôle. Cela avait conduit à des infractions au sein des organisations du Parti et de ses membres. Plusieurs membres ont été pénalement sanctionnés. En plus, il avait directement signé des documents sur l’utilisation de terrains et approuvé des projets économiques enfreignant la loi.

Des infractions et des fautes de Phuong Minh Hoà sont très sévères, nuisant au prestige de l'organisation du Parti de l’armée. En se basant sur la décision N°102-QD/TW du politburo concernant les sanctions disciplinaires contre les membres du Parti ayant commis des fautes, le politburo a décidé de donner un avertissement contre Phuong Minh Hoà.

 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.