13/07/2018 00:24
Le Bureau politique du Comité central du Parti communiste du Vietnam (PCV) s’est réuni le 12 juillet à Hanoï, sous la présidence du secrétaire général du PCV, Nguyên Phu Trong.
>>Sanctions disciplinaires à l’encontre d’un comité chargé des affaires du Parti et d’un membre du Parti

Truong Minh Tuân, ministre de l'Information et de la Communication.
Photo: VNA/CVN

Le Bureau politique a étudié les propositions présentées par la Commission centrale de contrôle du PCV dans le rapport N°122-TTr/UBKTTW du 6 juillet 2018 concernant l’application de sanctions disciplinaires à l’encontre de Nguyên Bac Son, ancien membre du Comité central du PCV, ancien secrétaire de l’organisation du Parti et ancien ministre de l’Information et de la Communication du mandat 2011-2016; et de Truong Minh Tuân, membre du Comité central du PCV, secrétaire De l’organisation du Parti et ministre de l’Information et de la Communication, membre du Comité exécutif de l’organisation du Parti du Bloc des organes centraux du mandat 2015-2020.

Le Bureau politique a constaté que l’organisation du Parti au sein du ministère de l’Information et de la Communication avait commis de graves violations qui avaient entraîné une grande perte d’actifs de l’État, affecté gravement les activités et le processus d’actionnarisation de la Compagnie générale Mobifone, ainsi que le prestige de l’organisation du Parti et du ministère de l’Information et de la Communication, causé des frustrations dans la société. Quelques dirigeants du ministère avaient commis des infractions graves et particulièrement graves dans le processus d’application des principes de travail et de réalisation de leurs missions. Le secrétariat du PCV a décidé de donner un avertissement à l’organisation du Parti au sein du ministère de l’Information et de la Communication du mandat 2011-2016.

Nguyên Bac Son, ancien membre du Comité central du PCV, ancien secrétaire de l’organisation du Parti et ancien ministre de l’Information et de la Communication.                                                                                                                      Photo: VNA/CVN

Nguyên Bac Son, ancien membre du Comité central du PCV, ancien secrétaire de l’organisation du Parti et ancien ministre de l’Information et de la Communication, doit assumer la responsabilité principale des violations commises par l’organisation du Parti du mandat 2011-2016. Nguyên Bac Son avait violé le principe de centralisme démocratique et la réglementation de travail. Il y avait eu un manque de démocratie dans son travail et de discussions au sein de l’organisation du Parti. Il avait donné des directives et pris des décisions sur plusieurs problèmes liés à un projet, lesquelles n’étaient pas conformes aux réglementations. Il avait signé des documents à soumettre au Premier ministre pour approbation de ce projet, et confié à des subordonnés la signature de certains documents sur ce projet, dont les contenus allaient à l’encontre des réglementations ou qui ne relevaient pas de ses fonctions. Il n’avait pas assuré la direction ni le contrôle de la réalisation du projet. Cela avait conduit à plusieurs violations très graves.

Les violations sont très graves

Le Bureau politique a constaté qu’en tant que membre de l’organisation du Parti, vice-ministre de l’Information et de la Communication, Truong Minh Tuân devait être responsable des violations et fautes dudit comité pour le mandat 2011-2016. Il avait violé le principe du centralisme démocratique et la règlementation de travail, a manqué de responsabilité et relâché la direction durant le processus de mise en œuvre du projet. Il avait signé la décision numérotée 236/QD-BTTTT du 21 décembre 2015 approuvant le projet et certains documents concernés, dont ceux ne relevaient pas de ses fonctions, ce qui va à l’encontre des règlementations. En tant que secrétaire de l’organisation du Parti, ministre de l’Information et de la Communication depuis avril 2016, Truong Minh Tuân devait être responsable des violations et fautes du comité pour le mandat 2016-2021.

Les violations de Truong Minh Tuân et Nguyên Bac Son sont très graves.

En basant sur la règlementation 30-QD/TW publiée le 26 juillet 2016 par le Comité central du Parti concernant l’application des règles des chapitres VII et VIII du Statut du Parti sur le contrôle, la supervision, les sanctions du Parti ainsi que sur la règlementation 102-QD/TW du Bureau politique concernant les sanctions disciplinaires contre les membres du Parti ayant commis des fautes, le Bureau politique a décidé de donner un avertissement et de libérer Truong Minh Tuân de sa fonction de secrétaire de l’organisation du Parti du ministère de l’Information et de la Communication pour le mandat 2016-2021.

Le Bureau politique a demandé au Comité du Parti du gouvernement d’appliquer les sanctions administratives contre Truong Minh Tuân, ce afin d’assurer la conformité avec les sanctions appliquées par le Parti.

Le Bureau politique a demandé au Comité central du Parti d’examiner et d’imposer les sanctions disciplinaires sévères contre Nguyên Bac Son.

VNA/CVN 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante

Ho Chi Minh-Ville parmi les 10 meilleures destinations asiatiques de 2018 Selon une évaluation récente de Lonely Planet, le premier éditeur de guides de voyage au monde, Hô Chi Minh-Ville est classée 3e dans la liste des meilleures destinations d'Asie à visiter en 2018 (Best in Asia), derrière Busan en République de Corée et l’Ouzbékistan.