Nguyên Van Hiên, ancien vice-ministre de la Défense, ancien commandant de l’Armée navale.
Photo: VNA/CVN
Selon un communiqué publié auparavant par le Bureau politique du Parti communiste du Vietnam (PCV), Nguyên Van Hiên devait assumer la responsabilité pour les graves fautes et violations commises par la permanence du Comité du Parti au sein de l’Armée navale dans le processus d’application d’une résolution de cet organe concernant la gestion et l’utilisation de terrains militaires placés sous la gestion de l’Armée navale, alors qu’il était secrétaire adjoint du Comité du Parti et commandant de l’Armée navale.

Nguyên Van Hiên devait également assumer la responsabilité principale pour les fautes et violations de l’Armée navale et la responsabilité personnelle pour les fautes et violations telles que violations des règles juridiques relatives à la gestion et l’utilisation de terrains, à l’investissement et la construction concernant 10 terrains militaires ; violations du principe du centralisme démocratique et des statuts de travail du Comité du Parti au sein de l’Armée navale ; gestion relâchée, manque de responsabilité dans le contrôle et la supervision de la gestion et l’utilisation des terrains militaires...

Les organes compétents ont conclu que les fautes et violations de Nguyên Van Hiên étaient très graves, causant de grandes pertes financières et matérielles à l’État et à l’Armée, entraînant la mise en examen et la sanction pénale de quelques cadres et membres du Parti au sein de l’Armée navale, nuisant au prestige de l’organisation du PCV, de l’Armée et à son propre prestige.

Le Bureau politique du Parti a décidé de destituer Nguyên Van Hiên des postes de membre de la Commission militaire centrale pour le mandat 2005-2010, de membre du Comité du Parti au sein de l’Armée navale pour le mandat 2005-2010, de secrétaire adjoint de ce Comité du Parti et de membre de la permanence de ce Comité du Parti pour 2005-2010.

Dans le même temps, le Bureau politique a demandé aux autorités compétentes d’appliquer des sanctions correspondant à ce que le PCV prescrit.
 
VNA/CVN