01/10/2019 15:13
Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez a lancé lundi 30 septembre sa campagne électorale en vue des législatives du 10 novembre, en se posant comme le seul candidat pouvant garantir la stabilité du pays.
Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez à Madrid le 18 septembre.
Photo : AFP/VNA/CVN


Vainqueur du dernier scrutin du 28 avril mais sans majorité absolue, Pedro Sanchez n'est pas parvenu à obtenir les soutiens suffisants, en particulier de la gauche radicale de Podemos, pour être reconduit au pouvoir par les députés. "Nous sommes la seule force politique pouvant offrir de la stabilité, le sens de l'État et une feuille de route claire", a lancé le socialiste à Madrid, en présentant sa campagne.

"Il n'y a pas de temps à perdre en plaintes ou à se renvoyer la faute", a ajouté M. Sanchez, accusé par ses adversaires d'avoir voulu de nouvelles élections dès le début afin de tenter de se renforcer. Il accuse lui-même la droite et la gauche radicale d'avoir refusé ses propositions pour débloquer la situation.


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Quinze activités majeures de promotion du tourisme du Vietnam en 2020 Selon l'Administration nationale du tourisme du Vietnam, dans le cadre des Programmes nationaux pour ce secteur, sont prévues en 2020 au moins 15 activités majeures de promotion du tourisme.