07/02/2020 22:53
Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez, qui a rencontré jeudi 6 février à Barcelone le président régional catalan, a annoncé que les négociations entre Madrid et l'exécutif régional indépendantiste sur la crise en Catalogne commenceraient en février.
>>Le roi d'Espagne appelle à l'unité du pays
>>Nouvelles élections en Espagne dans un climat crispé

Le président régional catalan Quim Torra (droite) accueille le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez à Barcelone le 6 février.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Nous avons décidé de tenir la première réunion de cette commission bilatérale" entre gouvernements central et régional "au cours de ce mois, c'est-à-dire en février", a dit le socialiste, après avoir été reçu avec les honneurs par l'indépendantiste Quim Torra au siège du gouvernement régional à Barcelone.

"Nous devons reprendre notre dialogue", a ajouté M. Sanchez, dont les relations avec M. Torra ont été tendues en octobre lorsque les manifestations avaient dégénéré en violences en Catalogne. "Le bilan de la dernière décennie est lamentable. Personne n'a gagné. Tout le monde a perdu", a-t-il poursuivi.

Ces négociations sur la Catalogne, destinées à trouver une solution à la "crise politique" dans cette région du Nord-Est de l'Espagne, ont été acceptées par M. Sanchez en échange de l'appui à sa reconduction au pouvoir début janvier du parti séparatiste Gauche Républicaine de Catalogne (ERC).

Une consultation des Catalans sur l'éventuel accord issu de ces négociations est prévue.

"Je suis venu parler d'espérance", a encore dit M. Sanchez qui a reconnu que le dialogue "allait être long" et difficile.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Le Vietnam suspend l'exemption de visa pour les citoyens sud-coréens Le Vietnam suspendra, après 00h00 samedi 29 février (heure locale), l'exemption de visa pour les citoyens sud-coréens, dans le cadre des efforts visant à prévenir la propagation des maladies causées par le SARS-Cov-19 (COVID-19).