25/01/2018 17:53
>>Chine : dix disparus dans le naufrage d'un cargo au large de Shanghai
>>Sous-marin argentin : nouvelle piste à 1.000 m de profondeur

Le services de secours russes recherchaient jeudi 25 janvier un bateau de pêche porté disparu en mer du Japon avec 21 marins à bord, ont indiqué les autorités. Le navire Vostok ("Est") a lancé un signal d'alerte jeudi matin 25 janvier (heure locale) à 200 kilomètres de la côte de la région Primorski dans l'Extrême orient, selon le ministère russe des Situations d'urgence. Le contact n'a pu être établi et des hélicoptères, des bateaux et un avion de reconnaissance ont été envoyés sur place, a précisé la même source, soulignant que des vents violents perturbaient les recherches. Le Comité d'enquête russe a ouvert une enquête pour infraction aux règles de sécurité du transport maritime provoquant la mort. Selon lui, le navire se rendait du port de Donghae en République de Corée à Kholmsk, sur l'île russe de Sakhaline, et a envoyé son signal à 18h30 GMT mercredi (05h30 mercredi 24 janvier à Sakhaline). Selon l'agence Interfax, le navire appartient à une société spécialisée dans la pêche aux crabes pour lesquels la région est réputée. Les eaux glaciales de l'Extrême-Orient russe ont été plusieurs fois le théâtre de catastrophes maritimes. En avril 2015, le naufrage d'un chalutier-congélateur avec 132 personnes à bord dans les eaux glaciales de la mer d'Okhotsk avait fait au moins 56 morts. En décembre 2014, au large du détroit de Béring, le naufrage d'un chalutier sud-coréen avait fait 27 morts et 26 disparus. En 2011, 53 personnes s'étaient noyées lorsqu'une plate-forme pétrolière avait coulé en pleine tempête dans la mer d'Okhotsk.
   
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.