06/09/2018 13:50
Les déclarations faites mercredi 5 septembre par la Première ministre britannique, Theresa May, sur l'empoisonnement de l'ancien espion russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia sont "absolument inacceptables", a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.
>>L'état de santé des Skripal s'améliore rapidement, selon les médecins
>>Ioulia Skripal dit qu'elle va mieux, la Russie accuse Londres à l'ONU

Le ministère russe des Affaires étrangères, le 28 mars à Moscou.
Photo: AFP/VNA/CVN

"Elles contiennent un certain nombre d'accusations péremptoires contre la Russie et deux de nos citoyens. Nous rejetons fermement ces insinuations," a écrit le ministère dans un communiqué.

Des traces de l'agent innervant mortel Novitchok utilisé lors de l'attaque ont été retrouvées dans un hôtel de Londres, a dit Mme May aux députés, plus tôt dans la journée, à la Chambre des communes.

Elle a écrit dans un communiqué officiel que la police et les services de renseignement britanniques avaient identifié deux ressortissants russes dont ils estiment qu'ils sont responsables de l'attaque perpétrée en mars, dans la ville de Salisbury, qui a failli coûter la vie à Sergueï et Ioulia Skripal.

Sur la chaîne de télévision Rossiya-1, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a dit que la Grande-Bretagne doit fournir les empreintes digitales de ces suspects à Interpol, car ces personnes prétendument de Russie doivent avoir reçu des visas britanniques.

L'affaire d'empoisonnement a déclenché une crise diplomatique entre la Russie et des pays occidentaux qui ont expulsé un grand nombre de diplomates. Suite à l'incident, les États-Unis ont par ailleurs imposé de fortes sanctions économiques contre la Russie. La Russie a démenti toute implication dans cette affaire.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.