30/12/2009 12:48
Il n'y a pas d'autre solution que la reprise des discussions à Six pour résoudre le problème nucléaire sur la péninsule coréenne, ont affirmé les ministres des Affaires étrangères de Russie et du Japon le 28 décembre à Moscou.
En notant une légère amélioration des circonstances sur la question, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a insisté sur le fait que "la reprise des discussions à Six est obligatoire". "Nous jugeons nécessaire de discuter de toutes les questions soulevées dans un format particulier, en tenant compte des résolutions adoptées par le Conseil de sécurité des Nations unies (qui) restent en vigueur," a indiqué Lavrov au cours d'une conférence de presse à l'issue des discussions avec son homologue japonais Katsuya Okada.

Okada a également indiqué que le seul moyen pour la République populaire démocratique de Corée (RPDC) "de surmonter la situation actuelle est de revenir aux discussions à Six".

Le gouvernement japonais a l'intention d'examiner ces questions avec Pyongyang "sur une base complexe", a ajouté Okada, qui effectue une visite de 2 jours en Russie depuis dimanche.

Lavrov et Okada ont indiqué ne pas avoir des informations sur la question de savoir si la RPDC produira de nouveaux missiles et de nouvelles armes nucléaires.

Les discussions à Six entre la RPDC, les États-Unis, la Chine, la République de Corée, la Russie et le Japon, ont été bloquées depuis que la RPDC a quitté le forum en avril en signe de protestation contre la condamnation de ses essais de missiles balistiques par les Nations unies.

Stephen Bosworth, envoyé spécial des États-Unis pour la RPDC, a effectué une visite à Pyongyang au début de ce mois pour persuader la RPDC à revenir sur la table de négociations.

Au cours des consultations de la semaine dernière à Moscou, Bosworth a indiqué que les États-Unis signeront un traité de paix avec la RPDC seulement si Pyongyang abandonne son projet nucléaire controversé, selon l'agence de presse RIA Novosti.

XINHUA/VNA/CVN
(30/12/2009)
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.