06/10/2017 17:50
Au moins 19 personnes ont été tuées dans la nuit de jeudi 5 octobre à vendredi 6 octobre dans la collision entre un bus et un train dans la région de Vladimir, au nord-est de Moscou, ont annoncé les autorités régionales.
>>Russie : ancienne voiture unique, Lada veut se faire désirer
>>La Russie détruit ses dernières armes chimiques
   
L'accident entre un train et un bus a provoqué 19 morts, dans la nuit de jeudi 5 octobre, à Vladimir, en Russie. Photo : AFP/VNA/CVN
  
"Selon les dernières informations, 19 personnes ont été tuées", a indiqué le directeur des services de santé de la région de Vladimir, Alexandre Kirioukhine, à l’agence de presse russe TASS. 

Ce chiffre a été confirmé par le Comité d’enquête russe, qui a indiqué ouvrir une enquête sur cet incident survenu à 110 km à l’est de Moscou. Selon l’antenne régionale du ministère des Affaires intérieures, le bus est tombé en panne alors qu’il traversait un passage à niveau, dont un feu rouge interdisait pourtant la traversée. Un train venant de Saint-Pétersbourg et à destination de Nijni-Novgorod l’a alors percuté à 03h29 (00h29 GMT) vendredi 6 octobre, selon la même source. "Il n’y a pas de victimes parmi les passagers du train", a indiqué l’antenne régionale, publiant des images montrant une carcasse de bus éventrée près d’une voie ferrée. 

Le ministère kazakh des Affaires étrangères a précisé que les deux chauffeurs, dont l’un a été tué, était de nationalité kazakhe. "Il y avait 55 citoyens ouzbeks dans le bus", a-t-il affirmé à l’agence Interfax. Les accidents de bus sont courants en Russie. Fin août, au moins 17 personnes avaient été tuées dans le Sud du pays lorsqu’un car transportant des ouvriers travaillant sur le chantier d’une jetée a plongé dans la mer Noire.

AFP/VNA/CVN
    
   
 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’agriculture bio, une tendance inéluctable au Vietnam

Environ 94 millions de touristes dont 16 à 17 millions d’étrangers visés cette année Cette année, le secteur du tourisme vietnamien se fixe l’objectif d’accueillir 94 millions de voyageurs, dont 16 à 17 millions d’étrangers, et de réaliser un chiffre d’affaires de près de 30 milliards de dollars.