10/06/2021 10:51
Au moins treize restaurants McDonald's ont été provisoirement fermés en Indonésie pour prévenir la diffusion du COVID-19, le nouveau menu "BTS", du nom du groupe star de la k-pop, ayant provoqué une frénésie de commandes et la ruée des livreurs.
>>Indonésie : le PIB recule de 0,74% au 1er trimestre
>>COVID-19 : situation épidémique en Indonésie et en Malaisie
>>Le COVID-19 continue de se propager dans des pays d’Asie du Sud-Est

Les livreurs se pressent dans les McDonald's en Indonésie avec la mise en vente d'une nouvelle formule portant le nom d'un groupe pop sud-coréen.
Photo : AFP/VNA/CVN

À Jakarta et d'autres villes indonésiennes, des avis de fermeture ont été affichés sur au moins treize restaurants, submergés par des livreurs venus récupérer le fameux menu - nuggets de poulet, frites et une boisson - disponible depuis mercredi 9 juin, selon des médias locaux, citant des sources officielles. "Nous avons fermé temporairement quatre magasins McDonald's à Semarang pour deux jours", a déclaré Fajar Purwoto, un responsable du maintien de l'ordre public dans la ville. "Nous ne voulons pas que Semarang devienne de nouveau une zone rouge du COVID-19".

L'Indonésie est l'un des pays d'Asie les plus sévèrement touchés par l'épidémie de COVID-19. Les autorités de Jakarta n'ont pas fait de déclarations mais selon les médias, cinq points de vente dans la capitale ont été fermés. Les mégastars de la K-pop étaient devenues en août dernier le premier groupe 100% sud-coréen à arriver en tête des hits aux États-Unis avec "Dynamite", titre entièrement en anglais. Le menu "BTS" est en vente dans des dizaines de pays depuis mai.

AFP/VNA/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.