19/06/2018 10:56
Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a indiqué lundi 18 juin s'attendre à revoir bientôt Kim Jong Un pour préciser les détails du désarmement nucléaire promis par le dirigeant nord-coréen après le sommet de Singapour.

>>RDPC: les manœuvres "suspendues indéfiniment" sur la Péninsule
>>Les deux Corées entament des pourparlers militaires pour apaiser les tensions
>>Il n'y a "plus de menace nucléaire" nord-coréenne, claironne Trump

Le dirigeant suprême de la RPDC, Kim Jong Un (droite), et le secrétaire d'État américain Mike Pompeo, le 9 mai à Pyongyang. Photo: Yonhap/VNA/CVN

M. Pompeo a estimé "difficile de savoir" si, et quand, une nouvelle rencontre entre les deux chefs d'État allait avoir lieu pour finaliser l'accord, des tractations diplomatiques plus discrètes sont toujours en cours.

"Il y a beaucoup de travail d'ici là. Mon équipe est déjà dessus. Je reviendrai sans doute dans pas très longtemps" en République populaire démocratique de Corée (RDPC), a déclaré M. Pompeo devant des dirigeants de commerce au club économique de Détroit.

"Nous avons toujours besoin de préciser tous les éléments qui sous-tendent les engagements pris ce jour-là à Singapour", a ajouté le diplomate américain en chef. Avant le sommet historique du 12 juin dernier, Mike Pompeo avait déjà rencontré Kim Jong Un à deux reprises à Pyongyang, dont une entrevue secrète en tant que chef de la CIA. Mike Pompeo insiste sur le sérieux du leader nord-coréen.

"Il a clairement exprimé son engagement à dénucléariser complètement son pays", a-t-il estimé. En échange, a-t-il poursuivi, le président Trump "s'est engagé à s'assurer que nous transformions l'accord d'armistice pour fournir les assurances de sécurité" souhaitées par Pyongyang. Le département d'État a par ailleurs indiqué que le secrétaire Pompeo avait parlé avec son homologue sud-coréenne, "pour discuter des prochaines étapes dans le sillage du sommet historique de Singapour".

La ministre sud-coréenne des Affaires étrangères Kang Kyung-wha avait de son côté expliqué plus tôt que les sanctions contre la RPDC pourraient être assouplies si le pays prenait "des mesures substantives vers la dénucléarisation".
 

APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante

Chine: promouvoir le tourisme vietnamien à Taïwan Selon l'Administration nationale du tourisme du Vietnam, un programme de promotion du tourisme du Vietnam dans les villes de Kaohsiung et de Taipei de Taïwan (Chine) aura lieu du 24 au 27 juillet.