18/02/2017 14:50
La police malaisienne a rejeté samedi 18 février l'allégation de l'ambassadeur de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), selon laquelle la Malaisie aurait délibérément retardé la remise du corps d'un de ses ressortissants assassiné en Malaisie.
>>La famille de Kim doit fournir des échantillons ADN à la Malaisie
>>Le Vietnam condamne les actes criminels de toutes formes et à toutes fins

La mort de Kim Jong-Nam annoncée le 14 février 2017 par la télévision à Séoul.
Photo : AFP/VNA/CVN

Selon les autorités malaisiennes, l'homme assassiné à Kuala Lumpur lundi 13 février était Kim Jong-nam, demi-frère du dirigeant de la RPDC, Kim Jong-un.

L'enquête sur l'affaire ne pourra pas avancer tant que la famille de la victime n'aura pas fourni un échantillon d'ADN, a indiqué Khalid Abu Bakar, chef de la police malaisienne, à l'agence de presse nationale Bernama.

"Nous avons des règles en Malaisie. Tout le monde doit obéir et suivre nos réglementations tant qu'il est en Malaisie", a déclaré M. Khalid.

Selon l'ambassadeur de la RPDC, Kang Chol, les autorités malaisiennes ont procédé à l'autopsie sans autorisation ou témoins de la RPDC, qui "rejette catégoriquement le résultat d'une autopsie décidée unilatéralement et sans que nous puissions y assister''.
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’agriculture bio, une tendance inéluctable au Vietnam

Temple Bông Lai, site du tourisme spirituel qui vaut le détour Situé au pied de la montagne Dâu Rông (Tête du Dragon) dans la zone 3, bourg de Cao Phong, district homonyme, province Hoà Binh, à environ 10 km au sud de la ville de Hoà Binh, le temple Bông Lai vénère Cô Dôi Thuong Ngàn - un disciple de la Déesse-Mère des Montagnes et des Forêts et les esprits des Quatre Mondes (Tứ Phủ) selon la croyance viêt.