04/06/2018 17:35
Le N°3 mondial Alexander Zverev et l'Autrichien Dominic Thiem, les deux plus sérieuses menaces pour Rafael Nadal à Roland-Garros, se sont rejoints pour un quart de finale 100% nouvelle vague.
>>Roland-Garros: dernière marche avant un éventuel choc Williams-Sharapova
>>Roland-Garros: Monfils, Simon et Parmentier montrent la voie

L'Allemand Alexander Zverev (droite) et l'Autrichien Dominic Thiem lors du tournoi de Madrid le 13 mai.
Photo: AFP/VNA/CVN 

Le jeune Allemand n'était jamais allé aussi loin en Grand Chelem mais ne s'est pas économisé avant ce choc: il a joué son troisième match consécutif en cinq sets.

Zverev-Thiem, le choc des jeunes ambitieux

Avec Alexander Zverev, on connaît désormais la chanson. Pour la troisième fois d'affilée, le jeune Allemand (21 ans) s'en est sorti en cinq sets (4-6, 7-6 (7/4), 2-6, 6-3, 6-3) après avoir été mené deux manches à une.

Au deuxième tour, c'était contre le Serbe Dusan Lajovic (60e). Au troisième, contre le Bosnien Damir Dzumhur (29e), qui s'était même procuré une balle de match au quatrième set. Cette fois, c'est face au jeune Russe Karen Khachanov (22 ans), 38e mondial, que le N°3 mondial s'est retrouvé dos au mur.

"Heureusement pour moi que ce sont des matches au meilleur des cinq sets...", a souligné le N°3 mondial, qui passe pour la première fois le cap des huitièmes de finale en Grand Chelem au terme d'une bataille de près de 3h30.

Heureux en Masters 1000 (déjà trois titres), Zverev peinait jusque-là à confirmer dans les tournois majeurs. Ces matches à rallonge à répétition finiront-ils par laisser des traces chez le grand "Sascha" (1,98 m), qui s'est fait soigner un orteil du pied gauche avant le set décisif contre Khachanov ?

"Mentalement, absolument pas. Si vous êtes fatigué mentalement alors que vous êtes en quarts de finale d'un Grand Chelem, c'est que vous avez un problème, a lancé l'ambitieux Zverev. Physiquement, évidemment ce n'est pas évident d'enchaîner trois matches en cinq sets, mais je vais faire le maximum pour récupérer. Je vais faire en sorte d'être prêt dans deux jours."

Il aura intérêt car face à lui, c'est un roc qui se présente: le puncheur autrichien Dominic Thiem, N°8 mondial, double demi-finaliste à Paris et, surtout, seul joueur à avoir fait mordre la poussière - deux fois - sur terre battue à Rafael Nadal ces deux dernières saisons.

Opposé sur le court central au Japonais Kei Nishikori (21e), Thiem a impressionné pendant les deux premiers sets, bouclés en moins d'une heure. Puis il a su maîtriser le réveil de l'ex-N°4 mondial pour s'imposer en quatre manches (6-2, 6-0, 5-7, 6-4). À Paris, l'Autrichien voit grand. "Je vais avoir 25 ans, je ne suis plus si jeune. L'heure est venue pour moi de franchir un grand cap", a-t-il prévenu.

Djokovic face à l'inattendu Cecchinato

Le Serbe Novak Djokovic qualifié pour les quarts de finale de Roland-Garros le 3 juin.
Photo: AFP/VNA/CVN 

Le lauréat de l'édition 2016 n'a toujours pas montré son meilleur visage mais il a passé l'écueil Fernando Verdasco sans perdre un set (6-3, 6-4, 6-2). L'Espagnol, tombeur de Grigor Dimitrov au tour précédent, l'a bien aidé en commettant 48 fautes directes.

"Compte tenu de tout ce que j'ai traversé (opération, perte de motivation...), c'est un accomplissement d'atteindre, de nouveau, les quarts de finale en Grand Chelem", a commenté l'ancien N°1 mondial, avant de retrouver un partenaire d'entraînement, Cecchinato.

Le Sicilien de 25 ans (72e) vit un "rêve" deux ans après une affaire de match truqués qui avait failli lui coûter 18 mois de suspension. Alors qu'il n'avait pas gagné un match en Grand Chelem avant Roland-Garros, il a prolongé le plaisir en écartant Goffin (7-5, 4-6, 6-0, 6-3).

Au lendemain des quatre balles de match sauvées face au Français Gaël Monfils, le finaliste du Masters s'est d'emblée senti en "manque d'énergie". Cecchinato en a profité pour créer la surprise. "C'est le meilleur moment de ma vie", a dit le Palermitain, lauréat de son premier titre à Budapest fin avril en tant que lucky loser. 

Stephens-Keys: bientôt des retrouvailles ?

Neuf mois après leur duel en finale de l'US Open, les deux jeunes Américaines vont-elles s'affronter en demi-finales de Roland-Garros ? Cette éventualité a pris davantage d'épaisseur après leur qualification pour les quarts de finale.

La championne de l'US Open, Sloane Stephens (10e mondiale, 25 ans), a signé un succès express (52 minutes) face à l'Estonienne Anett Kontaveit (6-2, 6-0), qui avait fait chuter la Tchèque Petra Kvitova (8e) au tour précédent.

Madison Keys (13e, 23 ans) a elle mis fin au joli parcours de la Roumaine Mihaela Buzarnescu (33e) en deux sets (6-1, 6-4). Plus qu'une victoire et les deux amies se recroiseront avec pour enjeu, cette fois-ci, une place en finale à Paris. "C'est la seule personne que je regarde jouer parce que j'aime lui envoyer des SMS pendant les matches", a affirmé Stephens au sujet de sa copine "Maddy".

Pour sceller des retrouvailles, Keys devra battre la Kazakhe Yulia Putintseva (98e mondiale), de retour en quarts deux ans après, grâce à son succès face à la Tchèque Barbora Strycova (6-4, 6-3). Stephens affrontera elle la Russe Daria Kasatkina (14e) ou la N°2 mondiale, la Danoise Caroline Wozniacki.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Douceur de vivre sur l’île de Quan Lan à Quang Ninh Située dans le golfe du Bac Bô, aux confins septentrionaux du pays, à proximité de sites touristiques célèbres tels les baies de Ha Long et Bai Tu Long ou encore la plage de Trà Cô, l’île de Quan Lan, province de Quang Ninh (Nord), abrite de magnifiques paysages encore intacts.