03/06/2021 11:59
Stefanos Tsitsipas a confirmé mercredi 2 juin son statut de prétendant à la finale à Roland-Garros au terme d'un match du 2e tour solide et spectaculaire, alors que Serena Williams a cédé un set avant de se qualifier et que Daniil Medvedev a remporté son deuxième match sur la terre battue parisienne.
>>Roland-Garros: Nadal et Barty ont repris pied sur la terre parisienne
>>Roland-Garros : le ton monte contre Osaka, rien ne va plus pour Thiem

Le Grec Stefanos Tsitsipas face à l'Espagnol Pedro Martinez au 2e tour du tournoi de Roland-Garros, le 2 juin.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le bal des prétendants

Après l'élimination d'entrée de Dominic Thiem, finaliste en 2018 et 2019, vainqueur de l'US Open 2020, et tandis que Djokovic, Nadal et Federer sont tous dans le haut du tableau, Stefanos Tsitsipas et Alexander Zverev ont confirmé qu'ils étaient les épouvantails de la partie basse.

Le Grec, 5e mondial, s'est montré solide et spectaculaire pour battre l'Espagnol Pedro Martinez (103e), 6-4, 6-4, 6-3 en 2h27 sous le chaud soleil parisien.

Au prochain tour, il affrontera le gros serveur américain John Isner (34e).

Malgré de nombreuses fautes directes qui lui ont valu notamment de céder quatre fois sa mise en jeu, Tsitsipas n'a jamais perdu le fil et a dominé Martinez sans se faire peur. Et il pouvait savourer.

"Les fans m'ont adopté et mon tennis est là", s'est félicité le meilleur joueur actuel de la saison, vainqueur à Monte-Carlo en avril de son premier Masters 1000. "Mais je ne trouve pas ma performance super-extraordinaire", a-t-il ajouté.

Zverev, lui, a vécu un deuxième tour plus tranquille que le premier où il avait perdu les deux premières manches.

Cette fois, il ne lui en a fallu que trois, mais accrochées, face au Russe Roman Safiullin (182e) 7-6 (7/4), 6-3, 7-6 (7/1).

Après deux qualifiés aux deux premiers tours, son prochain adversaire sera d'un autre calibre : Laslo Djere (55e).

Dans la nuit et à huis clos, le N°2 mondial Medvedev a battu l'Américain Tommy Paul (52e) 3-6, 6-1, 6-4, 6-3.

Le Russe Daniil Medvedev face à l'Américain Tommy Paul au 2e tour du tournoi de Roland-Garros, le 2 juin.
 Photo : AFP/VNA/CVN

Lui qui n'avait encore jamais gagné le moindre match sur la terre parisienne, tentera d'atteindre les 8es de finale contre le grand serveur américain Reilly Opelka (35e).

Serena poursuit sa route

La cadette des sœurs Williams (8e) poursuit sa quête d'un 24 titre record en Grand Chelem : elle a cédé un set à Mihaela Buzarnescu (174e) mais s'est imposée 6-3, 5-7, 6-1.

Victoria Azarenka (16e), double lauréate en Grand Chelem (Australie 2012 et 2013) revenue au plus haut niveau l'an dernier, n'a eu besoin que de deux sets pour écarter Clara Tauson (90e) 7-5, 6-4.

Comme annoncé, Naomi Osaka (2e) et Petra Kvitova (12e) n'ont pas joué leur deuxième tour, permettant à Elena Vesnina (1.096e mais bénéficiaire d'un classement protégé) et Ana Bogdan (102e) de se qualifier sans se fatiguer.

Les Bleus au tapis

Le tournoi est terminé pour Caroline Garcia (58e), Harmony Tan (149e) et Enzo Couacaud (177e), les trois Français en lice mercredi 2 juin.

Bien qu'ayant sauvé quatre balles de match, la N°2 française s'est inclinée face à Polona Hercog (73e), 7-5, 6-4.

Lucide sur les raisons de sa défaite - "je suis parfois un peu retombée dans mes travers: j'ai paniqué, à essayer de finir les points tout de suite, alors que je peux construire en quatre-cinq frappes" - Garcia veut aussi retenir les points positifs de son tournoi, comme ses retrouvailles avec le public.

"Je me sens mieux dans ma peau" et sur le court. "Cette année, j'ai vraiment pris du plaisir à avoir du public, ils étaient super chauds et j'ai pris toute leur énergie, ça été intense. C'est incroyable d'avoir cette chance de pouvoir vivre des moments comme ça", s'est-elle réjouie.

Malgré tout, "ça reste une défaite, j'ai encore plein de choses à travailler", a-t-elle reconnu. Entraînée depuis toujours par son père, elle a récemment pris la décision de travailler avec Gabriel Urpi au sein de l'académie de Rafael Nadal.

Après l'élimination également d'Harmony Tan (149), il ne reste donc que deux Françaises dans le tableau : Fiona Ferro (51e) et Kristina Mladenovic (61e) qui jouent leur deuxième match jeudi 3 juin.

Dans le tableau masculin, Couacaud a réussi à prendre un set à Pablo Carreno (12e), mais l'Espagnol était trop fort et s'est imposé 2-6, 6-3, 6-4, 6-4.

Il ne reste donc que Gaël Monfils (15e) et Richard Gasquet (53e) pour défendre les couleurs tricolores. Ce sera difficile mais faisable pour Monfils contre Mikael Ymer (105e), et sans doute mission impossible pour Gasquet face à Nadal (3e).


AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

À la découverte de la mangrove de Dông Rui Grâce aux efforts conjugués des autorités et des populations locales, Dông Rui est aujourd’hui la plus belle et la plus vieille mangrove primitive du Nord du Vietnam. Située dans le district de Tiên Yên, province de Quang Ninh, elle est le meilleur rempart contre l’érosion marine et une extraordinaire source de vie pour les habitants.