26/09/2019 15:45
>>Frénésie diplomatique à l'ONU dans l'espoir d'une rencontre Trump - Rohani
>>Trump ne prévoit aucune rencontre avec son homologue iranien

Le président iranien Hassan Rohani a exclu mercredi 25 septembre la possibilité de négociations avec les États-Unis à moins que ces derniers ne lèvent d'abord les sanctions contre son pays. "Au nom de ma nation et de mon État, je voudrais annoncer que notre réponse à toute négociation tant qu'il y a des sanctions est négative", a déclaré M. Rohani lors du débat général de l'Assemblée générale des Nations unies. "Il est maintenant devenu clair pour tous que les États-Unis renoncent à leurs engagements et que l'Europe est incapable de s'acquitter de ses engagements. Nous ... restons attachés à nos promesses de l'accord. Cependant, notre patience a une limite", a déclaré M. Rohani, évoquant l'accord sur le nucléaire iranien de 2015. Le Royaume-Uni, la Chine, la France, l'Allemagne, la Russie et les États-Unis ont conclu un accord avec l'Iran en juillet 2015, qui a été immédiatement endossé par la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies. Cependant, les États-Unis se sont retirés de cet accord en mai 2018 et ont ré-imposé des sanctions à l'Iran, ce qui a obligé Téhéran à revenir sur ses engagements. Alors que les États-Unis ne respectent pas les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies et que l'Europe fait preuve d'incapacité, le seul moyen est de s'appuyer sur la dignité, la fierté et la force de l'Iran, a déclaré M. Rohani.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Forum du tourisme Saint-Pétersbourg - Vietnam Le Forum du tourisme Saint-Pétersbourg - Vietnam, réunissant 15 agences de voyage vietnamiennes et des partenaires russes, s’est ouvert lundi 21 octobre dans la ville russe.