26/06/2019 18:52
Le président iranien Hassan Rohani a déclaré à son homologue français Emmanuel Macron que son pays ne cherchait "la guerre avec aucun pays", pas même les États-Unis, rapporte mercredi 26 juin l'agence officielle iranienne Irna.
>>L'Iran renoncera "résolument" à deux autres de ses engagements
>>Trump promet de nouvelles sanctions "majeures" contre l'Iran

Le président iranien Hassan Rohani, le 8 mai à Téhéran.
Photo: AFP/VNA/CVN

"L'Iran n'a aucun intérêt à faire croître les tensions dans la région et ne cherche la guerre avec aucun pays, États-Unis y compris", a déclaré mardi 25 juin le président iranien Hassan Rohani lors d'une conversation téléphonique avec son homologue français Emmanuel Macron, écrit  l'agence officielle iranienne Irna.

M. Macron a annoncé lundi 24 juin qu'il rencontrerait "en aparté" son homologue américain Donald Trump pour évoquer le dossier iranien, en marge du Sommet du G20 devant se tenir en fin de semaine au Japon.

Selon Irna, M. Rohani a également déclaré au président français que les Iraniens avaient "toujours été engagés en faveur de la paix et de la stabilité régionale et (qu'ils continueraient de faire) des efforts en ce sens".

Selon Irna, M. Rohani a insisté sur le fait que "l'adhésion de l'Iran (à l'accord sur le nucléaire iranien conclu à Vienne en 2015) était conditionné aux promesses européennes visant à assurer les intérêts économiques de l'Iran dont aucune ne s'est concrétisée".

"Si l'Iran ne parvient pas à bénéficier" de l'accord, "il réduira (les) engagements" auxquels il a souscrit par ce texte, a-t-il encore dit à M. Macron, rappelant que l'Iran "ne renégociera jamais l'accord".

AFP/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Franconomics 2019 : entreprises, universités et localités se relient

Le yacht français Le Lapérouse en escale à Hô Chi Minh-Ville Le yacht cinq étoiles de la série Explorers, Le Lapérouse, battant papillon français, a jeté l’ancre à Hô Chi Minh-Ville et y restera amarré pendant plusieurs jours. Il s’agit de la première visite de ce navire touristique dans la mégapole du Sud.