05/07/2018 17:37
"Neymar, joue comme tu l'as toujours fait et ne fais pas attention aux commentaires des autres pays, car beaucoup sont déjà à la maison!", a lancé Rivaldo, jeudi 5 juillet, avant le quart de finale de la Seleçao contre la Belgique au Mondial-2018.
>>Mondial-2018: le Brésil domine la Serbie et file en 8e sans trembler
>>Messi suscite plus de passion que Neymar et Ronaldo sur Facebook

L'attaquant vedette du Brésil, Neymar, lors du match contre le Mexique, en 8e de finale, le 2 juillet en Russie.
Photo: AFP/VNA/CVN 

"Si tu dois faire des dribles, fais-les. Si tu dois effectuer un sombrero, fais-le. Si tu dois marquer un but, marque-le. Et si tu dois tomber par les fautes (des adversaires), tombe, et si tu dois gagner du temps sur le terrain, fais-le aussi. Parce que tout le monde fait la même chose", a ajouté l'ancien international brésilien, âgé de 46 ans, sur sa page Instagram.

Rivaldo, sanctionné au Mondial-2002 pour avoir simulé une blessure à la tête alors que le ballon avait touché son ventre, réagissait à la déclaration du sélectionneur du Mexique, battu 2-0 par le Brésil en 8e de finale lundi 2 juillet. Juan Carlos Osorio avait affirmé que "malheureusement, et je pense que c'est une honte pour le football, nous avons perdu beaucoup de temps à cause d'un seul joueur".

"Tu seras l'homme de la Coupe (du monde) et l'idole de notre pays, et, malheureusement, cela dérange beaucoup de gens. Je ne sais pas pourquoi", a conclu Rivaldo.

Au Mondial russe, Neymar, adoré ou détesté, a été la cible de moqueries et de critiques pour ses changements constants de coiffure et ses chutes spectaculaires, dont beaucoup sont considérées comme des simulations. Selon la chaine de télévision suisse RTS, Neymar a fait perdre 14 min du temps de jeu en quatre matches en restant au sol.

Willian veut "sortir vainqueur" face à son ami Hazard

Le Brésilien Willian va retrouver vendredi 6 juillet à Kazan son coéquipier de Chelsea, le Belge Eden Hazard. Mais le temps d'un quart de finale de Coupe du monde, l'ailier de la Seleçao s'est dit prêt, mercredi 4 juillet, à mettre de côté leur amitié pour "sortir vainqueur".

"Il est l'un des meilleurs joueurs au monde, mais en ce moment je suis dans une autre équipe et je veux tout faire pour gagner. Je sais qu'on restera amis après", a affirmé le feu-follet de 29 ans en conférence de presse à Sotchi.

"C'est un joueur très humble et j'aime passer du temps avec lui au quotidien, en club. Mais maintenant le moment est venu pour chacun de nous de défendre notre camp et j'espère en sortir vainqueur", a ajouté Willian, qui retrouvera également vendredi 6 juillet soir le gardien de Chelsea Thibaut Courtois dans les buts des "Diables Rouges".

Auteur de sa meilleure prestation du Mondial-2018 en huitièmes de finale face au Mexique, Willian devrait, sauf surprise, figurer dans le onze de départ du sélectionneur Tite.

"L'équipe a évolué depuis le premier match", a encore souligné l'un des rescapés du fiasco au Mondial brésilien de 2014. "Il y avait de la nervosité au premier match (...) et nous avons progressé étape par étape".

APS/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.