17/05/2018 15:11
Située au cœur de la partie septentrionale du Centre et sur le Couloir économique Est-Ouest reliant le Myanmar, la Thaïlande, le Laos et le Vietnam à la Mer Orientale, la province de Nghê An présente de grands avantages pour développer le tourisme.
>>Ouverture de la Saison touristique de Cua Lo 2018
>>Nghê An : le village de Nua développe le tourisme communautaire

D'ici 2020, Nghê An vise plus de 5 millions de touristes, dont 170.000 arrivées internationales, pour un chiffre d’affaires de 10.000 milliards de dôngs.
Photo: Thanh Tùng/VNA/CVN

Dans un colloque sur l'exploitation des potentiels du tourisme de Nghê An, tenu le 16 mai dans le chef-lieu de Cua Lo, le directeur du Service provincial du tourisme, Nguyên Manh Cuong, a déclaré que la province possède un littoral de 82 km avec de belles plages et plus de 2.600 sites historiques et des paysages naturels. Elle abrite également six groupes ethniques avec des cultures uniques, a-t-il dit.

La Réserve mondiale de biosphère à l'ouest de Nghê An a été reconnue par l'UNESCO grâce à sa riche flore et sa faune, a ajouté Nguyên Manh Cuong.  Avec ses riches potentiels touristiques, la province compte devenir l'un des plus grands centres touristiques de la partie septentrionale du Centre d'ici 2030, a souligné le responsable. Pour parvenir à cet objectif, le secteur du tourisme construira des marques pour les produits touristiques locaux et cherchera à attirer des projets d'investissement dans le tourisme, en liaison avec la chaîne des produits touristiques d’autres centres touristiques du pays comme de l'étranger, a-t-il noté.

D'ici 2020, Nghê An vise plus de 5 millions de touristes, dont 170.000 arrivées internationales, pour un chiffre d’affaires de 10.000 milliards de dôngs (440,5 millions de dollars), contribuant de 5 à 6% au produit intérieur brut régional (PIB régional) et créant plus de 30.000 emplois. "L’industrie sans fumée" devrait devenir le fer de lance économique de la province d'ici 2030, avec un chiffre d’affaires qui devrait représenter de 9 à 10% du PIB régional, a ajouté Nguyên Manh Cuong.

Pour aider Nghê An à tirer pleinement de ses potentiels touristiques, les participants ont suggéré  d’encourager les entreprises et les secteurs économiques nationaux et étrangers à investir dans les infrastructures touristiques et la formation des ressources humaines. Dans le contexte où le tourisme par voie routière à destination du Laos, du Cambodge et de la Thaïlande s’est bien développé ces dernières années, Nghê An devrait profiter de sa frontière commune avec le Laos pour développer divers produits touristiques communs.

La saison touristique de Nghê An commence souvent en avril et se termine en octobre. Le reste de l’année, la province devrait développer diverses formes telles que le tourisme maritime, le tourisme culturel, le tourisme historique et le tourisme spirituel pour attirer plus de vacanciers.  Lors de ce colloque, le Comité populaire de la province a signé des accords de coopération stratégique avec Vietravel et Saigontourist, deux grands voyagistes du pays.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.