28/05/2020 15:44
Bien que le gouvernement ait lancé des mesures efficaces afin d’aider les entreprises et les travailleurs à surmonter cette période difficile causée par l'épidémie, mais il est nécessaire pour ces entreprises de mettre en œuvre des mesures détaillées afin de lutter contre ce "choc" de l’emploi.
>>L’emploi et les revenus des travailleurs garantis
>>Des services gratuits dans le contexte de pandémie de COVID-19
>>Les syndicats aident les travailleurs en difficulté

Durant le premier trimestre de l'année, plus de 15% d’entreprises ont dû réduire leur échelle de production à cause de la pandémie de COVID-19.
Photo : Huy Hùng/VNA/CVN

On peut voir, à l’heure actuelle, que les entreprises vietnamiennes souffrent fortement de la pandémie de COVID-19. Ainsi, il est nécessaire pour elles de choisir deux solutions : faire faillite ou changer de modèle de fonctionnement en attendant le rétablissement de "la santé" de l’économie après la pandémie.

Le rapport sur l'impact de la pandémie de COVID-19 sur l'économie, réalisé par l'Université nationale d'Économie, a montré qu'au cours des deux premiers mois de cette année, plus de 16.000 entreprises avaient temporairement suspendu leurs activités pour une période déterminée et plus de 2.000 autres ont achevé leur procédure de dissolution.

L'échelle de production de plusieurs entreprises est également réduite. Au 20 mars, plus de 15% d’entreprises ont dû réduire leur échelle de production. Cette situation cause une nette augmentation du chômage, soit environ 1,32 million de personnes ayant perdu leur emploi.

Réduire les dépenses, la main-d’œuvre et les salaires

Face aux difficultés causées par la pandémie, nombreuses solutions spécifiques ont été mises en œuvre dans les entreprises. Il s’agit de réduire les dépenses destinées au fonctionnement régulier (65,5% d’entreprises) ou encore de diminuer le salaire des ouvriers (34% d’entreprises). À l’heure actuelle, plus de 34% des entreprises ont décidé de suspendre provisoirement leur fonctionnement.

D’après le vice-président de la Confédération générale du Travail du Vietnam, Ngo Duy Hiêu, le nombre d'employés touchés par une suspension de travail de plus d’un mois représente entre 25 et 30%. En outre, le nombre de personnes ayant perdu leur emploi est également assez important.

Pour aider les entreprises à surmonter ces difficultés et se redresser, le gouvernement est en train de promulguer de nombreuses politiques. Il s'agit notamment de prolonger le délai de paiement de la taxe sur la valeur ajoutée, de l'impôt sur le revenu des sociétés et du loyer foncier ; de rééchelonner les remboursements et les dettes ; d’exonérer et de réduire les intérêts sur les frais bancaires ; de revoir et de réduire les procédures administratives pour les entreprises ainsi que d'accorder les prêts à taux d'intérêt préférentiel (ou pour la dette à long terme), entre autres.

D’après le directeur du Bureau Vietnam de l’Organisation internationale du Travail, Chang-Hee Lee, les entreprises doivent, pendant ce temps-là, protéger la santé et la sécurité des travailleurs. "Il est nécessaire d’organiser des dialogues entre gouvernement, travailleurs et employeurs pour rechercher des solutions raisonnables et durables", souligne-t-il.

Selon Mme Nguyên Phuong Mai, PDG de Navigos Search, il s’agit également le moment le plus favorable pour les entreprises d’organiser des cours de perfectionnement professionnels à l’intention des travailleurs en promettant un bon rendement, une bonne qualité ainsi qu’une efficacité remarquable dès leur retour au travail à la fin de la pandémie.

Câm Sa/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Un champ d’ananas pour affoler son compteur de Hormis les cavernes Mua ou Tam Côc - Bich Dông, la province de Ninh Binh abrite également une nouvelle destination attirant les visiteurs. Il s’agit d’un champ d’ananas dans la ville de Tam Diêp.