03/08/2021 23:12
Le ministre des Affaires étrangères (AE) Bùi Thanh Son, en tant que coordinateur des relations ASEAN - Japon, et le ministre japonais des AE, Motegi Toshimitsu, ont coprésidé mardi après-midi 3 août, la réunion virtuelle des ministres des AE ASEAN - Japon.
Il s'agit d'une activité dans le cadre de la 54e conférence des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN (AMM-54) et des conférences connexes.

Lors de la réunion, les pays se sont engagés à mener des activités significatives à l'occasion du 50e anniversaire des relations ASEAN-Japon et ont convenu de tenir le sommet commémoratif au Japon en 2023.

Les ministres des AE de l'ASEAN se sont félicités du développement positif des relations ASEAN-Japon ces derniers temps.

Le ministre des Affaires étrangères Bùi Thanh Son et son homolgue japonais Motegi Toshimitsu lors de la réunion. Photo  : VNA/CVN
 
L'ASEAN apprécie hautement le soutien opportun et efficace du Japon aux efforts de réponse au COVID-19 dès le début de l’épidémie, y compris la contribution du Japon d’un million de dollars au Fonds de réponse au COVID-19 de l'ASEAN et en particulier une subvention de 50 millions de dollars pour aider à établir le Centre de l'ASEAN pour la réponse aux urgences de santé publique et aux maladies émergentes (ACPHEED).

Les pays de l'ASEAN et le Japon ont convenu de continuer à se coordonner pour répondre à la pandémie de COVID-19 dans les prochains temps, en aidant à surmonter les impacts et en promouvant une reprise intégrale vers le développement durable.

L'ASEAN a demandé au Japon d'aider à assurer un approvisionnement en vaccins uniforme et efficace, et aider l’ACPHEED à fonctionner de manière durable ; soutenir une reprise durable, investir dans le développement d'infrastructures de haute qualité et développer des sous-régions, y compris la sous-région du Mékong.

Sur les questions régionales et internationales d'intérêt commun, l'ASEAN et le Japon ont convenu de travailler ensemble pour garantir la paix, la sécurité et la stabilité dans la région, y compris la sécurité et la sûreté de navigation en Mer Orientale, en particulier dans le contexte difficile et les défis actuels.

Le Japon a affirmé son soutien à la position de l'ASEAN sur la question en Mer Orientale, félicitant le rôle du bloc dans la promotion de la coopération, du dialogue, dans l’intensification de la confiance dans la région ainsi que la garantie d’une mise en œuvre pleine et effective de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et l'élaboration d'un Code de conduite en Mer Orientale (COC) efficace, conformément au droit international et à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer 1982 (UNCLOS).

Le Japon a également affirmé son soutien au rôle de l'ASEAN dans la promotion du dialogue et de la réconciliation pour aider le Myanmar à trouver des solutions pour stabiliser la situation.

Se son côté, le ministre Bui Thanh Son a affirmé la position et le principe cohérents de l'ASEAN sur le règlement des questions en Mer Orientale, avant de demander au Japon de soutenir les efforts de l'ASEAN pour faire de la Mer Orientale une région de paix, de stabilité, de coopération, de sécurité, et respecteuse à l'environnement.

À l'issue de la réunion, le ministre vietnamien des Affaires étrangères Bui Thanh Son a transféré à son homologue thaïlandais le rôle de coordinateur des relations ASEAN - Japon pour la période 2021-2024.

Le chef vietnamien de la diplomatie a remercié le Japon et les autres membres de l'ASEAN pour avoir soutenu le Vietnam pour l'accomplissement de cette tâche de coordination au cours des trois dernières années.

Il a affirmé que le Vietnam se coordonnerait avec la Thaïlande, le Japon et d'autres pays membres pour porter les relations ASEAN - Japon à une nouvelle hauteur.
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quand le tourisme sauve l’identité culturelle Pour les Co Tu de Hoà Vang, un district montagneux rattaché à la ville de Dà Nang (Centre), Dinh Van Nhu est un pionnier. Il a en effet été le tout premier habitant de cette ethnie minoritaire à transformer sa demeure en maison d’hôtes, un modèle d’hébergement chez l’habitant particulièrement prisé des touristes.