21/07/2020 23:17
La réunion des hauts fonctionnaires du Forum régional de l’ASEAN s’est tenue sous forme de vidéoconférence mardi 21 juillet sous la présidence du vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères Nguyên Quôc Dung.
>>Les exportations de l’ASEAN bénéficient du rebond de l’économie chinoise
>>Les Philippines apprécient les efforts du Vietnam à la présidence 2020 de l’ASEAN
>>La Journée de vente en ligne de l’ASEAN 2020 prévue en août prochain

Le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères Nguyên Quôc Dung préside l'ARF, le 21 juillet. Photo : Van Diêp/VNA/CVN

La réunion des hauts fonctionnaires du Forum régional de l’ASEAN (ARF SOM) a vu la participation de représentants de 27 pays et organisations membres de l'ARF et du Secrétariat de l'ASEAN.

Les délégués ont passé en revue les activités de l'ARF en 2020-2021 au milieu de l'épidémie de la pandémie de COVID-19 et ont félicité le Vietnam, en tant que président de l'ASEAN 2020, pour sa proposition de mesures urgentes pour maintenir les dialogues et la coopération au sein de l'ARF.

Ils ont convenu d'ajuster avec souplesse les programmes et plans existants, de maintenir les activités des groupes de travail et de présenter des plans de travail pour la période à venir, afin de promouvoir la coopération dans des domaines prioritaires comme les secours en cas de catastrophe et la lutte contre le terrorisme, la criminalité transnationale et la prolifération des armes de destruction, entre autres.

Pour préparer la 27e réunion des ministres des Affaires étrangères de l’ARF, les responsables ont achevé le projet de plan d’action II de Hanoï de l’ARF, avec des orientations et des mesures visant à promouvoir les dialogues et la coopération dans l’instauration de la confiance pour 2020-2025.

Ils ont partagé leur point de vue sur les défis communs auxquels la région et le monde sont confrontés, notamment la pandémie de COVID-19, l'escalade des tensions et la concurrence entre les puissances, ainsi que des problèmes de sécurité non traditionnels tels que le terrorisme, la violence extrême, la cybersécurité, les catastrophes naturelles et le changement climatique.

Discussions des questions sur la Mer Orientale

De nombreux pays se sont déclarés préoccupés par les récents événements et incidents complexes en Mer Orientale, tels que la militarisation croissante, le harcèlement des activités économiques normales des pays côtiers et les violations du droit international et de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982, ainsi nuire à la paix et à la sécurité régionales.

La réunion des hauts fonctionnaires du Forum régional de l’ASEAN se tient le 21 juillet. Photo : Van Diêp/VNA/CVN

Dans ces circonstances, ils ont souligné la nécessité de faire preuve de retenue et de ne prendre aucune mesure qui complique la situation et aggrave les tensions.

Ils ont également appelé à la mise en œuvre pleine et effective de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et à parvenir rapidement à un code de conduite en Mer Orientale (COC) efficace et pratique conforme au droit international et à la CNUDM de 1982.

De nombreux pays ont apprécié la position et les principes de l’ASEAN sur les questions de la Mer Orientale lors du récent 36e Sommet de l’ASEAN.

S'adressant à la réunion, Nguyên Quôc Dung, qui est également à la tête de SOM ASEAN Vietnam et de SOM ARF Vietnam, a proposé que l'ARF poursuive son rôle de forum majeur permettant aux pays de renforcer les dialogues, la solidarité et la coopération afin de faire face efficacement aux défis émergents.

Compte tenu de l'impact négatif du COVID-19, le Vietnam a suggéré que le prochain ARF 27 publie une déclaration sur la collaboration dans la prévention et la lutte contre les maladies contagieuses, a-t-il déclaré.

Selon le vice-ministre, pour augmenter l'efficacité opérationnelle de l'ARF, l'ASEAN complète rapidement les documents pour systématiser et normaliser les procédures dans l'ARF, comme le veut le Vietnam.

Faisant écho au point de vue d’autres délégués, Nguyên Quôc Dung a déclaré que le maintien de la paix, de la stabilité, de la sécurité, de la sûreté et de la liberté de navigation et d’aviation en Mer Orientale est l’intérêt et la préoccupation communs de tous les pays.

Il a déclaré que la CNUDM de 1982 a créé un cadre juridique pour ajuster toutes les activités en mer et dans les océans, que tous les pays doivent observer.

Il a profité de l’occasion pour appeler les pays à soutenir la position de l’ASEAN et à contribuer à la paix, à la stabilité et à la sécurité en Mer Orientale.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

Kiên Giang voit une augmentation des arrivées touristiques en juillet La province de Kiên Giang (Sud) a accueilli près d'un million de visiteurs en juillet, soit une augmentation de 75,3% par rapport au mois précédent.