21/07/2020 17:57
Le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangère Nguyên Quôc Dung a présidé une réunion des hauts fonctionnaires des pays participant au Sommet d’Asie de l’Est qui a eu lieu lundi soir 20 juillet sous forme de visioconférence.
>>Visioconférence des hauts officiels des 18 pays membres du sommet d’Asie de l’Est
>>Déclaration du Président du 36e Sommet de l’ASEAN

Le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangère Nguyên Quôc Dung préside le Sommet d’Asie de l’Est, le 20 juillet. Photo : VNA/CVN

La réunion a réuni de hauts fonctionnaires, vice-ministres des Affaires étrangères des pays membres de l’ASEAN, de l’Australie, de la Chine, de l’Inde, du Japon, de la Nouvelle-Zélande, de la République de Corée, de la Russie, des États-Unis et un secrétaire général adjoint de l’ASEAN.

Les pays participants se sont engagés à renforcer leur coopération pour améliorer leur capacité de résilience, réduire les impacts de la pandémie de COVID-19 et accélérer la relance durable de la région.

Ils ont convenu de maintenir leur coopération maritime durable, de promouvoir une croissance économique stable de la région, d’améliorer la capacité d’adaptation aux épidémies et de promouvoir le rôle des femmes dans le maintien de la paix et de la sécurité.

Les partenaires du Sommet d’Asie de l’Est (EAS) ont déclaré apprécier le rôle du Vietnam, en qualité de président de l’ASEAN en 2020, dans la coordination des efforts de l’ASEAN et de ses partenaires visant à lutter contre le coronavirus.  Ils ont en outre affirmé leur soutien aux initiatives de l’ASEAN sur le renforcement de la coopération face au COVID-19.

Renforcer la coopération régionale

L’ASEAN a demandé aux partenaires de l’EAS d’aider le bloc à améliorer la capacité de son secteur de médecine préventive ainsi que d’intensifier leur coopération dans la recherche et la production de vaccins contre le coronavirus.
Les pays participant à l'EAS ont également débattu des questions régionales et internationales d'intérêt commun, notamment la situation dans la péninsule coréenne, la Mer Orientale, l'État de Rakhine au Myanmar...


Concernant la situation en Mer Orientale, les participants ont souligné l'importance de la paix, de la stabilité, de la sécurité, de la sûreté et de la liberté de navigation maritime et de survol dans cette zone maritime, qui relève de l’intérêt commun de tous les pays.

Ils se sont déclarés préoccupés par les dernières évolutions de la situation en Mer Orientale, qui affectent négativement la paix, la sécurité et la primauté du droit dans la région.

Ils ont souligné la nécessité de promouvoir le dialogue et de renforcer la confiance, de s'abstenir d'activités susceptibles d'attiser les tensions ou de compliquer la situation, de ne pas recourir à la force ni menacer d’y recourir, d’éviter la militarisation, et de résoudre les litiges par des mesures pacifiques sur la base du droit international, dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer 1982 (CNUDM 1982).

Les pays ont appelé à l'ASEAN et à la Chine à appliquer pleinement et efficacement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), ainsi qu'à élaborer rapidement un Code de conduite en Mer Orientale (COC) conforme au droit international et reconnu par la communauté internationale.

En tant que président de l’EAS, le vice-ministre Nguyên Quôc Dung a présenté les orientations futures, soulignant la nécessité de renforcer le rôle de coordination du président de l'EAS dans les activités de coopération, et de rehausser le rôle de l’EAS pour faire face efficacement aux défis émergents dans la région.

La proposition du Vietnam sur la publication d’une Déclaration de Hanoï marquant le 15e anniversaire de la fondation de l'EAS a été saluée.

Le vice-ministre Nguyên Quôc Dung a réaffirmé la position de principe déclarée lors du 36e Sommet de l'ASEAN, exhortant les parties à respecter la primauté du droit, à faire preuve de retenue, à ne pas compliquer la situation, à s’abstenir de la militarisation, à régler les différends par des mesures pacifiques, à continuer d’appliquer pleinement et efficacement la DOC et à finaliser rapidement le COC en Mer Orientale selon le droit international dont la CNUDM 1982, pour contribuer au maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité de cette zone maritime et dans la région.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Will Phap, le vlogger français à Hanoï

Hanoï : 1,2 million de touristes en juillet Selon le Service du tourisme de Hanoï, la ville a attiré en juillet près d’1,2 million de visiteurs, soit une hausse de 51,2% par rapport au mois précédent.