16/11/2018 21:13
Jeudi 15 novembre à Hanoï, a eu lieu une réunion pour établir le bilan de la coopération entre l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et le ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales du Vietnam (MOLISA) pour la formation professionnelle et technique (FPT) durant la période 2017-2018.
>>Réunion du 16e Conseil d’orientation et d’accompagnement du CREFAP
>>Le CREFAP cible la formation des ressources humaines
>>Le Programme REG 100 ou l’Approche par les compétences

Les intervenants participant au séminaire-bilan de coopération entre l’OIF et le MOLISA, le 15 novembre à Hanoï. Photo : CREFAP/CVN

L’événement, visant à récapituler les résultats obtenus lors de la mise en place des activités déployées dans le cadre du programme d’appui à la FPT au Vietnam, a réuni les représentants du Département général de l’éducation professionnelle du MOLISA (DGEF-MOLISA), les partenaires francophones et bien évidemment des cadres et enseignants des établissements de formation professionnelle participant au programme. Il s’agit d’une excellente occasion pour "retracer le parcours de notre programme durant la période 2017-2018, passer en revue les résultats, recueillir les propositions des établissements pilotes du projet, afin d’identifier de nouvelles pistes de coopération dans l’avenir", a affirmé Mme Trân Mai Yên, directrice du Centre régional francophone Asie-Pacifique (CREFAP) dans son discours inaugural.

Dans le cadre de la coopération entre l’OIF et le Département général de l’éducation professionnelle, relevant du MOLISA, les experts de l’OIF ont participé à l'élaboration des programmes de formation selon la démarche APC (Approche par compétences) et à organiser des sessions de formation sur l’APC pour les cadres gestionnaires et les enseignants. Depuis 2017, la gestion de la FPT au Vietnam a été centralisée au sein du MOLISA. Constatant que si les enseignants formés avaient une bonne compréhension de la démarche APC, ils éprouvaient des difficultés à appliquer la pédagogie APC dans la préparation de leurs cours et dans l’évaluation des apprenants, l’OIF a proposé de mettre en place une formation ouverte et à distance (FOAD) sur la pédagogie APC.

En parallèle, pour démultiplier les savoir-faire acquis les années précédentes, l’appui financier et le suivi méthodologique ont été maintenus pour permettre le transfert des référentiels existants et l’élaboration de nouveaux référentiels vers d’autres métiers de pointe. Les experts locaux en APC étaient chargés du déploiement du projet, avec la collaboration des écoles pilotes et la coordination du MOLISA et du CREFAP/IFEF.

Des sessions de sensibilisation à l’APC organisées par les écoles pilotes.
Photo : CREFAP/CVN

"Investissements modestes mais résultats remarquables"

C’est ce qu’a affirmé Trân Van Nich, chef du Département des professeurs, relevant du DGEF-MOLISA lors du séminaire-bilan, en soulignant également "ce projet renforce les soutiens techniques en élaborant une approche très moderne: l'approche par compétences. Nous avons mis en place le projet dans 25 établissements, avec l’élaboration d’un programme de formation et de nouveaux référentiels et trousses d'outils au profit des enseignants vietnamiens. Actuellement, les experts de l’OIF continuent à donner des formations en réponse aux besoins des établissements. Je pense que ceci permettra à l’équipe des cadres et des enseignants de mieux approcher l’APC".

Pour illustrer l’efficacité de ce projet, un rapport détaillé a été publié lors du séminaire par l’OIF. Grâce à la mise en œuvre de la formation ouverte ou à distance (FOAD), 752 enseignants ont eu accès au dispositif d’auto-formation sur l’APC à travers 13 sessions animées par une équipe de 8 experts locaux. Ces mêmes experts avaient été bénéficiaires des ateliers de formation sur l’élaboration des documents FOAD en 2017 et avaient produit des outils pédagogiques contextuels permettant une meilleure appropriation de l’APC.

L’élaboration des nouveaux référentiels en synergie avec la FOAD a eu pour conséquence d'apporter un effet de levier dans l’appropriation de l’APC. En effet, à la fin de 2018, en plus des référentiels pour huit métiers élaborés lors de la période précédente, cinq autres métiers ont eu leurs programmes actualisés selon la méthode de l’APC: assistant en pharmacie, vétérinaire, technicien en électricité industrielle, technicien en électromécanique et designer graphique. Les travaux étaient assurés par des experts et enseignants vietnamiens, qui ont fait preuve d’une autonomie progressive au niveau méthodologique. 48 enseignants participant à la conception de ces référentiels étaient formés par le principe de formation-action et seront des relais pour l’élaboration d’autres référentiels dans le futur.

De plus, à travers l’animation des ateliers, l’équipe d’experts vietnamiens a accumulé des expériences du terrain et des compétences nécessaires pour prendre le relais des experts internationaux. "À mon point de vue, c’est un projet très efficace tant au niveau de la quantité que de la qualité. Mais ce qui est le plus intéressant, c’est l’autonomie, y compris des collègues et des experts vietnamiens", a constaté André Blanchet, expert de l’OIF, qui est en compagnie des enseignants vietnamiens depuis le début du projet. Pour sa part, Lê Thi Hanh Xuân, représentante du Collège de technologie Thu Duc, a apprécié les activités déployées par CREFAP/OIF qui "ont aidé les enseignants à appréhender de nouvelles méthodologies et nouvelles approches d’enseignement, puis à améliorer la qualité de formation", a ajouté Mme Hanh Xuân, en affirmant ainsi que "nous espérons que la formation professionnelle satisfera aux exigences des entreprises avec des ressources humaines de qualité".

La trousse d’outils sur la pédagogie APC. Photo : Hông Anh/CVN

Une collaboration efficace pour l'avenir

Ces résultats notables sont la preuve d’une étroite et efficace collaboration entre MOLISA et CREFAP/OIF. Ce bilan a donné aux intervenants une occasion exceptionnelle d'échanger sur de nouvelles pistes de coopération pour la future période, dans le but de garantir la pérennité du projet. "Les résultats obtenus constitueront une base fiable pour que nous poursuivions ce projet, en collaboration avec CREFAP/OIF", a souhaité M. Nich. Le chef du département en a aussi profité pour proposer des initiatives de la part du MOLISA. "Nous souhaitons que l’OIF continue à soutenir les établissements pour mettre en place le programme de l’APC, avec une focalisation sur les deux secteurs, tourisme et économie", a proposé M. Nich.

"Je ne peux que me féliciter de cette coopération qui reste excellente depuis le départ jusqu’à maintenant. C’est vraiment un partenariat, nous avons des échanges, des discussions, sur une base de totale confiance entre nous et MOLISA", a témoigné Mme Mai Yên en évoquant la collaboration avec cet organisme. Elle a aussi mis l’accent sur l’importance et la pérennité du projet pour lesquelles elle n’hésite pas à exprimer sa forte confiance. "La pérennité est un des objectifs posés dès le départ, c’est pour cela que nous l'avons axé sur les formations des ressources humaines. Nous avons des outils permettant de continuer à former des enseignants sur place, et des guides adaptés au contexte, élaborés par les Vietnamiens", a expliqué la directrice.

Les établissements de formation professionnelle vietnamienne, bénéficiaires principaux du projet, ont également émis plusieurs souhaits à ce programme de l’OIF. "Nous espérons recevoir plus de soutiens de la part de l’OIF, surtout des experts francophones et vietnamiens qui pourront animer des sessions de formation en APC, en faveur de nos enseignants. De plus, l’élaboration des trousses à outils ainsi que des référentiels des métiers sera aussi un point crucial visant à améliorer la qualité d’enseignement", a indiqué Mme Thu Huong, venue du collège professionnelle de Hai Duong (Nord).

Hông Anh/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).