12/09/2020 08:01
Les exportations de bois ont rapidement repris après une croissance négative en mai en raison de l’impact de l’épidémie de COVID-19, selon le ministère de l’Agriculture et du Développement rural.
>>Les exportations de produits sylvicoles en hausse
>>Les exportations de bois et produits dérivés en hausse de 6% en sept mois

Grâce au bon contrôle de la pandémie de COVID-19 au Vietnam, dans le contexte où les autres concurrents de l’ASEAN, de l’Union européenne (UE) et des États-Unis ont été obligés de suspendre leur production, les entreprises nationales ont pu obtenir plus de commandes.

De même, elles ont activement recherché de nouveaux contrats en UE, aux États-Unis, en Australie sans oublier de mener des négociations sur les mesures d’assistance réciproque entre importateurs, exportateurs, producteurs et commerçants en matière de stockage, de conservation, de paiement, de matériel et de matières premières…

Les exportations vietnamiennes de bois et de meubles ont progressé de 6,2% au cours des sept premiers mois de 2020. 
Photo : VNA/CVN

Malgré la crise sanitaire, les exportations vietnamiennes de bois et de meubles ont progressé de 6,2% au cours des sept premiers mois de 2020 et affichent un chiffre d’affaires de 6,1 milliards de dollars. En parallèle, les importations de bois et produits dérivés sont estimées à 198 millions de dollars en juillet 2020 et au cours des sept premiers mois de l’année cumulés, le chiffre s’élevait à près de 1,31 milliard de dollars, enregistrant une baisse de 10,3% par rapport à la même période de 2019. La filière bois a affiché un excédent commercial de 4,78 milliards de dollars. Les États-Unis, la Chine, le Japon et la République de Corée demeurent les quatre principaux marchés du Vietnam, représentant environ 84% des exportations totales.

Pour maintenir les activités de production et d’exportation de la filière bois, l’Association du bois et des produits forestiers du Vietnam (Viforest) a coopéré avec les associations du secteur et certaines entreprises afin d’accélérer la présentation de leurs produits via les sites web de ventes en ligne comme réseaux Amazon ou Alibaba, sans négliger l’exploitation de matières premières locales afin de limiter la dépendance aux ressources étrangères et ainsi maintenir la production.

Depuis cinq ans, le contreplaqué vietnamien est l’un des produits montants à l’exportation, ses ventes affichent une croissance moyenne annuelle de 31%. Selon un rapport de l’IndexBox (expert mondial des tendances agricoles), le Vietnam a dépassé la Chine pour devenir le plus grand fournisseur de contreplaqué des États-Unis.

En 2019, la première puissance mondiale en a importé 555.000 m3 du Vietnam. En termes de valeur économique, le Vietnam se classe au premier rang des fournisseurs des États-Unis avec 362 millions d’USD, devant la Chine (340 millions) et le Canada (302 millions).

L’industrie du bois en plein essor

Avec l’entrée en vigueur le 1er août de l’Accord de libre-échange Vietnam - Union euro-péenne (EVFTA), l’exonération des droits de douane devrait ajouter 17% supplémentaires à la valeur totale des exportations nationales de produits en bois.

D’après Pham Van Diên, chef adjoint du Département général de la sylviculture relevant du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, pour augmenter les ventes de produits en bois à l’étranger et améliorer leur quantité comme leur valeur, il est essentiel de développer la transformation des produits. "L’industrie du bois fonctionne bien. Elle a réussi à capter les tendances du marché mondial pour mieux exporter. Les producteurs ont reçu un large soutien de l’État pour pouvoir intégrer les chaînes de valeur mondiale", dit-il.

L’entrée en vigueur de l’EVFTA ajoutera 17% de la valeur totale des exportations nationales de bois et produits dérivés vers l’UE.
Photo : VNA/CVN

Les perspectives pour le Vietnam d’exporter plus de produits en bois en UE sont donc très positives. Dans le cadre de l’EVFTA, le contreplaqué et les produits similaires exportés par le Vietnam vers l’UE bénéficieront d’une exonération de droits de douane dans un délai de trois à cinq ans. Les droits de douane sur les produits intérieurs et extérieurs ont été éliminés dès l’entrée en vigueur de l’EVFTA (le taux d’imposition actuel est de 2,7% à 5,7%).

Jusqu’à présent, les exportations de bois du Vietnam vers l’UE concernent principalement cinq pays : l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni, l’Espagne et l’Italie, mais avec l’EVFTA, le nombre de marchés devrait s’étendre à 28 pays. La demande de produits en bois de l’UE s’élève à environ 80-85 milliards de dollars par an. Le bois vietnamien ne représente actuellement que 1% des importations, le potentiel de ce marché est donc énorme. Selon les prévisions, les recettes vietnamiennes sur le  marché européen pourraient atteindre un milliard de dollars en 2020. En 2019, les exportations vietnamiennes de produits en bois en UE ont atteint près de 900 millions de dollars.

Pour bien profiter de cette opportunité, les entreprises domestiques doivent être
autonomes dans l’approvi-sionnement en matières pre-mières et accessoires. Pour perfectionner ses produits à l’export, le secteur doit étendre son envergure en construisant d’avantage de complexes industriels. Pour l’heure, deux provinces de Binh Dinh et Nghê An (Centre) consacrent déjà un parc foncier aux complexes industriels du secteur du bois et des industries auxiliaires comme la mécanique, les équipements de transformation, les produits chimiques et les chaînes de transformation au service du développement du secteur sylvicole.

En parallèle des recherches de sources durables et légales de matières premières, il faut également promouvoir les activités de transformation du bois, la connexion avec les industries auxiliaires et le développement de chaînes de produits en bois et de produits sylvicoles pour aider les entreprises à augmenter leur compétitivité et élargir leurs parts de marché tout en garantissant la diversification des articles de qualité afin de répondre aux besoins variés des consommateurs.

Compte tenu de la demande mondiale croissante en meubles et objets de décoration, la transformation du bois a un bel avenir devant elle. Pour peu que les entreprises sachent diversifier leurs fournisseurs et garantir leur approvisionnement en matières premières.

Ces dernières années, l’industrie de transformation du bois a fait de grands progrès et est devenue un secteur clé du pays. Le Vietnam est ainsi aujourd’hui un important exportateur de meubles en Asie du Sud-Est. Le Vietnam compte actuellement près de 3.500 entreprises de transformation du bois, 340 villages d’artisanat du bois et un grand nombre de ménages produisant et commercialisant de l’ameublement.

Selon les données du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, 5% des entreprises appartiennent à l’État et les 95% restants relèvent du secteur privé, dont 16% bénéficient d’investissements étrangers. 
Thê Linh/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
«Bún Ốc Bà ngoại» transmet les valeurs de la cuisine vietnamienne

Le nombre d'arrivées internationales en octobre au Vietnam en hausse Le nombre d'arrivées internationales en octobre au Vietnam est en hausse de 7,6% sur une base mensuelle mais a baissé de 99,1% en glissement annuel.