22/04/2020 20:38
Tous les élèves de la dernière année de collège et de lycée de la province de Cà Mau (Sud) ont repris lundi 20 avril le chemin de leurs écoles après un long arrêt pour éviter l'épidémie de COVID-19.
>> Les activités sociales peuvent être assouplies, selon le Premier ministre
>>Éducation : des solutions face au coronavirus

Lycéens de Cà Mau (Sud) se lavant les mains avant d’entrer en classe.

Les collèges et lycées ont mis en place des mesures de prévention du COVID-19 tels que le port d’un masque, la prise de température et la distanciation physique.

Selon de nombreux témoins, après cette longue interruption, les élèves sont retournés à l'école avec excitation et joie. Grâce aux informations données très tôt pour cette rentrée, les élèves sont presque tous retournés sur le banc des écoles.

Pour assurer la prévention de l'épidémie de COVID-19, les effectifs de classe ont été limités à environ 20 élèves par classe. De plus, les élèves se sont positionnés en forme de "Z" pour pouvoir assurer une distance minimale de 2 mètres. Ils ont dû porter des masques pendant leurs déplacements, ne pas se réunir et converser suivant ainsi strictement les conseils médicaux.

Avant cela, afin d'enseigner et d'apprendre en toute sécurité, le Comité populaire de Ca Mau a chargé le Service municipal de l'éducation et de la formation de se baser sur les conditions réelles des écoles, des classes et des enseignants pour prendre des mesures appropriées telles que réduire les effectifs/salle, augmenter le nombre d'enseignants et assurer la distanciation  sociale des parents lorsqu’ils accompagnent leurs enfants. Le tout afin que les élèves puissent aller en classe en toute sécurité.

Différentes mesures 
mises en œuvre 


Au collège-lycée Luong Thê Vinh (ville de Cà Mau), tous les élèves sont obligés de porter un masque. De plus, ils doivent se laver les mains avec du gel hydroalcoolique avant d'entrer en classe.

Luong Thê Vinh compte au total 526 élèves de la dernière année de collège et de lycée. Afin d'assurer une bonne distance dans la prévention du COVID-19, l'école a divisé ses classes en deux ou trois sous-groupes. Chaque salle de classe ne compte ainsi que 13 à 14 élèves, chacun assis à une table.

Phan Thanh Van, recteur adjoint de Luong Thê Vinh, a déclaré qu'il était difficile d'organiser un horaire d'enseignement lorsque le nombre de classes augmentaient en raison de l’ordre de distance de 2m. "Ces premiers temps, l'école se renforcera avec d'autres enseignants expérimentés dans l'enseignement des élèves de la dernière année de collège et de lycée pour soutenir les classes supplémentaires, tout en tenant compte du plan d'augmentation des horaires d’études pour remédier au problème", a-t-il déclaré.

Dans une classe à Cà Mau (Sud).

Toujours dans la ville de Cà Mau, le lycée Hô Thi Ky compte plus de 1.000 élèves de la dernière année de collège et de lycée. Pour réaliser la distanciation, les élèves de 22 classes sont répartis dans 44 classes. Le lycée organise des cours le matin ainsi que l’après-midi avec plus de 500 élèves de chaque séance.

À des fins de prévention, les quatre entrées du lycée ont été divisées pour fluidifier l’arrivée des élèves. En même temps, l'établissement s’est coordonné également avec le Comité populaire local, les forces de sécurité et de jeunes volontaires pour guider les parents dans l’accueil de leurs enfants tout en respectant la directive N°16 du Premier ministre.

Nguyên Minh Luân, directeur du Service de l'éducation et de la formation de Cà Mau, a déclaré que toute la province comptait 13.000 élèves de la dernière année de collège  et 9.000 élèves de la dernière année de lycée. Le matin du premier jour du retour aux études, il a recensé 96,52% des élèves de la dernière année de collège et 98,99% de la dernière année de lycée. Toutes les prises de températures nécessaires ont été faites, sans aucune anomalie.

Le chef du secteur de l'éducation de la province de Cà Mau a demandé aux localités et aux établissements scolaires de continuer de gérer étroitement ; comprendre rapidement les raisons des absences et encourager les élèves à revenir en classe rapidement.

Dans le même temps, les écoles échangeront souvent des expériences à propos de l’organisation des classes, de la conception de contenu et des méthodes d'enseignement, de gestion, de conditions de prévention de l’épidémie, du tempo à donner pour le retour dans le circuit des classes restantes toujours dans le cadre des règles de prévention de COVID-19.

Cà Mau est l'une des 36 localités du pays à faible risque selon la division du Comité national de pilotage sur la prévention du COVID-19. Cette province et Thai Binh ont été les deux premières localités où les élèves ont dû retourner à l'école dès la fin du confinement, officiellement, le 15 avril.

Texte et photos : Quang Châu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Post-COVID-19 : le delta du Mékong redynamise le tourisme L’Association du tourisme du delta du Mékong a lancé récemment à Cân Tho un programme promotionnel afin de relancer le secteur touristique local, sévèrement frappé par la pandémie de coronavirus.