17/06/2018 10:44
Depuis quelques années, des concours visant à faire découvrir des groupes musicaux apparaissent. La grande question: comment faire pour en encourager la formation.
>>Musique: L'Oiseau de feu de Stravinsky à Hô Chi Minh-Ville
>>Un été créatif en musique

Le groupe Yellow Star Big Band a remporté le 2e prix du concours "Ban nhac Viêt" 2017.
Photo: T.L/CVN

Les années 70 et 80  du siècle dernier sont l’âge d’or des groupes de musique à l’international ainsi qu’au Vietnam. Les groupes vietnamiens les plus populaires à l’époque étaient Sông Hông, Thang Long, Sao Mai, etc. Ils jouaient lors de grands événements, de bals, dans des boîtes de nuit ou des hôtels.

Durant les années 1990, la tendance générale à une musique plus légère était en plein essor dans le pays avec des groupes Hoa Sua, Phuong Dông, Chìa khóa vàng…

Ensuite, le nombre de groupes de musique n’a cessé de diminuer. Il a fallu attendre jusqu’à ces dernières années et notamment que le programme de téléréalité "The X-Factor" soit lancé. Les spectateurs sont très impressionnés par les représentations de certains groupes amateurs. En 2017, "Ban nhac Viêt" (Groupes de musique vietnamiens), une autre émission télévisée, voit le jour.

Des efforts à poursuivre

"Récemment, la musique vietnamienne a connu une bonne évolution avec la naissance de nombreux groupes indie (un genre musical) et d’autres styles de musique très prometteurs", constate le compositeur Anh Quân, co-fondateur du groupe Anh Em.

Bien que la potentialité des groupes soit visible, une carrière sur le long terme reste la grande question qui tracasse les producteurs musicaux. "Les groupes ont du mal à gagner de l’argent car la plupart d’entre eux ne sont pas assez populaires et n’ont pas encore de public", ajoute le compositeur Anh Quân.

"Si un chanteur peut gagner 30 millions de dôngs en se produisant lors d’un spectacle, c’est le même cachet que tout le groupe reçoit. Alors, on doit le partager, parfois, la rémunération est tellement basse que nous ne savons pas comment faire", confie Hông Ngoc, vocaliste de Yellow Star Big Band, deuxième prix du concours "Ban nhac Viêt 2017".

Les efforts des groupes seuls ne sont pas suffisants et le soutien des producteurs est donc indispensable. Le compositeur Anh Quân a organisé en avril avec sa femme, la diva My Linh, le concert The BandFest pour créer un espace privilégié destiné à la représentation et à l’échange des groupes de musique vietnamiens et étrangers. Cet événement contribue à l’évolution du goût des amateurs de musique et renforce la motivation des groupes. 
               
Mai Quynh/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville, destination favorite des touristes

Les voyagistes anticipent une forte hausse des commandes au Têt Les voyagistes basés à Hanoi tablent sur une croissance de 30% du nombre de touristes durant les fêtes de fin d’année, les gens profitant de 4 jours fériés au Nouvel An occidental et 9 autres au Nouvel An lunaire pour prendre leurs vacances.