08/12/2021 18:21
L'Office général des statistiques du Vietnam, en collaboration avec le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) et le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), a organisé mercredi 8 décembre à Hanoï un colloque pour rendre publics les résultats de l’enquête sur les objectifs de développement durable pour les enfants et les femmes du Vietnam 2020-2021.
>>L'UNFPA soutient les efforts du Vietnam contre la violence familiale
>>Le FNUAP soutient les efforts du Vietnam contre la violence domestique
>>Quang Ninh promeut l'égalité des sexes, la prévention et la réponse à la violence sexiste

Vue générale du colloque, le 8 décembre à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

S'exprimant à l'ouverture du colloque, Nguyên Thi Huong, chef de l'Office général des statistiques du Vietnam, a déclaré que l'UNICEF avait aidé l'Office général des statistiques du Vietnam à mener l'enquête, conformément aux normes des enquêtes en grappes à indicateurs multiples (MICS6), avec 14.000 ménages dans 63 villes et provinces du pays.

Les résultats de l'enquête fournissent des informations sur 38 indicateurs mondiaux de développement durable et 35 indicateurs de développement durable du Vietnam ; mettent à jour les données pour assurer la fiabilité et la comparaison internationale. Les résultats de l'enquête servent de preuves pour aider les décideurs politiques d’élaborer des programmes au service de l'évaluation de la mise en œuvre des objectifs du Vietnam et de son engagement mondial envers les enfants et les femmes.

Rana Flowers, représentante de l'UNICEF au Vietnam, lors de l'événement à Hanoï, le 8 décembre.
Photo : VNA/CVN

La représentante de l'UNICEF au Vietnam, Rana Flowers, a souligné cinq points saillants des résultats de cette enquête.

Premièrement, les femmes et les enfants des minorités ethniques sont le groupe le plus vulnérable en termes d'indicateurs de développement durable des Nations unies, notamment en termes d'accès aux possibilités de vaccination, aux  conditions d'hygiène et à l'eau potable.

Deuxièmement, l'enquête a démontré un manque d'accès à Internet et surtout un manque de compétences en technologies de l'information des Vietnamiens. Ainsi, bien que plus de 80% des personnes de 15 à 49 ans utilisent Internet, seules plus de 30% des personnes savent utiliser un ordinateur.

Dans la librairie de l'École primaire Lam Vy, province septentrionale de Thai Nguyên.
Photo : Hoàng Nguyên/VNA/CVN

Troisièmement, le  taux de scolarisation des enfants diminue selon l'âge et le niveau d'études.

Quatrièmement, la violence domestique est encore une pratique courante au Vietnam. Environ 70% des enfants d'un à 14 ans sont affectés par cette situation.

Dernièrement,  le Vietnam est confronté à une crise de l'eau potable. Les résultats de l'enquête ont révélé que jusqu'à 50% des personnes utilisent et boivent de l'eau qui ne répond pas aux normes de qualité.

Rana Flowers a appelé le gouvernement vietnamien à se concentrer sur la collecte de données sur les femmes et les enfants liées aux objectifs de développement durable plus fréquemment et à les publier largement.

VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les "patients" particuliers de l'enseignante de 89 ans

Une feuille de route pour une réouverture sûre au tourisme international Le Bureau du gouvernement vient de publier un télégramme officiel sur les directives du Premier ministre Pham Minh Chinh concernant la définition d’une feuille de route de réouverture sûre, scientifique et efficace au tourisme international.