03/02/2021 09:09
La Résolution adoptée par le XIIIe Congrès du PCV fixe les objectifs à court, moyen et long termes du Parti et du pays. Retour sur le contenu de ce texte important qui sera mis en œuvre dès 2021.
>>Nguyên Phu Trong réélu secrétaire général du PCV
>>Un congrès des nouveautés
>>Sous la direction du Parti, le Vietnam réussit dans sa politique de Renouveau
>>Aspiration à un Vietnam prospère
>>Les 18 membres du Bureau politique - XIIIe mandat

Les délégués adoptent la Résolution du XIIIe Congrès national du PCV, le 1er février à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

Le XIIIe Congrès national du Parti communiste du Vietnam (PCV) a adopté sa Résolution lors de la séance de clôture tenue le 1er février à Hanoï. Le texte résume les 35 ans de mise en œuvre de la politique de Renouveau (Dôi Moi), les 30 ans de celle du Programme politique de 1991 pour l’édification du pays dans la période de transition vers le socialisme (Programme 1991), complété et développé en 2011. Ce bilan a confirmé la voie sur laquelle le pays se trouve pour atteindre le socialisme. Parmi les facteurs importants de cette réussite figure la bonne direction du Parti. Celle-ci est ainsi consubstantielle au bon développement du pays. 

Les objectifs jusqu’en 2045

La Résolution indique également les matières dans lesquelles le Parti et la nation devront porter un grand intérêt dans l’optique d’atteindre un nouveau stade de développement. Parmi celles-ci se trouvent le perfectionnement des institutions ; le renouvellement du modèle de croissance ; la restructuration économique ; l’industrialisation et la modernisation de l’appareil productif jugées encore trop lentes par les experts. Relever ces défis permettra à l’économie de gagner en efficacité et compétitivité.

D’un point de vue politique, la Résolution rappelle que l’objectif est toujours d’appliquer et de développer de manière créative la doctrine marxiste-léniniste ainsi que la pensée Hô Chi Minh. En parallèle, l’accent sera mis sur la construction d’une nation forte, indépendante et tournée vers l’édification du socialisme. Ce développement national se fera dans le respect des principes fondamentaux de la Charte des Nations unies et du droit international.

Le Parti perfectionnera les institutions de l’économie de marché à orientation socialiste et assurera la stabilité macroéconomique.
Photo : VNA/CVN

La Résolution sera mise en œuvre d’ici 2025. À ce court horizon, l’objectif est de faire du Vietnam un pays en développement avec une industrie modernisée, dépassant le niveau de revenu intermédiaire de la tranche inférieure.

La Résolution fixe aussi des objectifs à plus longs termes. Ainsi, d’ici 2030, le Vietnam devra être parmi les pays en développement avec une industrie moderne et un revenu intermédiaire de la tranche supérieure. En 2045, le Parti se fixe comme objectif d’amener le Vietnam à la place des pays développés à revenu élevé.

Le Parti compte sur une croissance de 6,5 à 7% par an sur ces cinq prochaines années. Le but étant de faire passer durant cette période le PIB/habitant de 4.700 dollars à 5.000 dollars.

Sur le plan social, il se fixe plusieurs objectifs pour ce nouveau mandat : le taux de main-d’œuvre formée devra atteindre 70% ; le taux de chômage dans les zones urbaines inférieur à 4% ; le taux de participation à l’assurance maladie devra se hisser à 95% de la population ; l’espérance de vie à 74,5 ans. Enfin, le taux de communes répondant aux normes de Nouvelle ruralité devra être de 80%.

Questions environnementales

Le Parti profitera de tous les potentiels et ressources afin de créer une force motrice pour le développement rapide et durable du pays.
Photo : VNA/CVN

Le Parti n’oublie pas non plus l’aspect environnemental. Ainsi, dans ce domaine, il veut que l’ensemble de la population urbaine puisse avoir accès à l’eau potable d’ici 2025.

Pour les zones rurales, l’objectif est de 95%. D’ici 2025, les entreprises à l’origine de graves pollutions devront rendre des comptes. La couverture forestière devra aussi être stabilisée, autour de 42%.

La Résolution indique également les grandes orientations pour les dix ans à venir. En voici les plus importantes :

Construire et compléter de manière synchrone les institutions pour un développement économique, politique, culturel, social et environnemental durable.

Profiter de tous les potentiels et toutes les ressources afin de créer une force motrice pour le développement rapide et durable du pays.

Perfectionner les institutions de l’économie de marché à orientation socialiste et assurer la stabilité macroéconomique.

Rénover et innover dans le domaine de l’éducation et de la formation, afin d’avoir des ressources humaines de haute qualité.

Développer l’homme de manière globale et construire une culture vietnamienne portant fièrement en elle l’identité nationale.

Gérer efficacement et strictement le développement social et la sécurité en société.

S’adapter de manière proactive et efficace au changement climatique ainsi que prévenir, combattre et atténuer les catastrophes naturelles.

Protéger l’environnement de vie et la santé des habitants.

Défendre fermement l’indépendance, la souveraineté, l’unité et l’intégrité territoriales de la Patrie.

Protéger le Parti, l’État, le peuple et le régime socialiste.

Maintenir l’ordre et la sécurité politique ainsi que la cybersécurité.

Continuer d’axer la politique extérieure du pays sur l’indépendance, l’autonomie, le multilatéralisme et la diversification. L’intégration internationale doit être une priorité afin de maintenir un environnement de paix et de stabilité. Améliorer la position et le prestige du Vietnam sur la scène internationale.

Construire et perfectionner un État de droit socialiste sain et fort dans lequel la démocratie et le rôle du peuple comme son autonomie sont valorisés.

D’ici 2030, le Vietnam devrait figurer parmi les pays en développement doté d'une industrie moderne et d'un revenu intermédiaire de la tranche supérieure.
Photo : VNA/CVN

Pour mener à bien sa mission et ces orientations, le Parti devra travailler sur des sujets spécifiques clés :

Continuer à intensifier la lutte contre la bureaucratie, la corruption, le gaspillage, les maux sociaux, les "intérêts de groupe" et les signes d’"auto-évolution" et d’"auto-transformation" au sein du Parti.

Mettre l’accent sur le contrôle de l’épidémie de COVD-19 et vacciner en masse la population contre le COVID-19.

Perfectionner le système juridique, les mécanismes et politiques afin de promouvoir fortement la démocratie socialiste et le droit de maître du peuple.

Gérer strictement, utiliser d’une façon rationnelle et efficace des terres et des ressources naturelles ; mettre en œuvre de manière proactive et active des mesures d’adaptation au changement climatique et aux catastrophes naturelles extrêmes.

Trois percées stratégiques

Parmi ces grandes orientations, trois axes apparaissent comme stratégiques pour le Parti. Tout d’abord, le perfectionnement des institutions et notamment celles construisant et développant l’économie de marché à orientation socialiste.

Ensuite, le développement des ressources humaines afin que le pays soit en mesure de gérer efficacement les domaines clés de son développement.

Enfin, donner la priorité au développement des transports nationaux et s’adapter aux changements climatiques. 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre