27/08/2017 15:20
Plusieurs centaines de personnes ont renoué samedi soir 26 août avec la magie du grand écran à Gaza, pour la première fois en plus de 30 ans, avec la réouverture, le temps d'une soirée, du cinéma Samer.
>>Attentat suicide à un point de contrôle à Gaza
>>Gaza : les conditions de vie des habitants se détériorent ces dix dernières années

Derniers préparatifs avant la réouverture du cinéma Samer à Gaza, sur les Territoires palestiniens, le 26 août.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le cinéma, construit en 1944 puis fermé dans les années 1960, a tenu une séance spéciale en projetant un film sur les Palestiniens dans les prisons israéliennes. Quelque 300 personnes, hommes et femmes, ont assisté à la séance.

Il n'y a actuellement aucune salle de cinéma ouverte dans l'enclave palestinienne, aux mains du mouvement islamiste Hamas et soumise depuis 10 ans à un blocus terrestre, aérien et maritime d'Israël.

L'unique représentation de samedi 26 août est "symbolique" des efforts plus larges pour "redonner vie à l'idée du cinéma à Gaza", a déclaré Ghada Salmi, l'une des organisatrices. D'autres cinémas de la bande de Gaza ont tour à tour fermé dans les années 1980, au cours notamment de la première Intifada, le soulèvement palestinien.

Des islamistes ont par ailleurs été soupçonnés d'avoir mis le feu à l'un des cinémas en 1987. "Les autres cinémas ont par la suite eu peur de diffuser des films", a affirmé Mme Salmi.

Ironiquement, selon l'historien français Jean-Pierre Filiu, la branche gazaouie des Frères musulmans - dont est issu le Hamas - a tenu sa première conférence au cinéma Samer en 1946.
 
AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.