01/06/2021 12:08
Les autorités municipales de Bangkok autorisent la réouverture de cinq types de lieux à partir de mardi 1er juin, tandis que les autres lieux visés par l'ordre de fermeture doivent rester fermés au moins jusqu'au 14 juin.
>>COVID-19 : la Thaïlande arrête 31 types de commerce à Bangkok
>>La Thaïlande débute sa campagne de vaccination

Dans un centre de vaccination anti-COVID-19 à Bangkok, le 24 mai. 
Photo : AFP/VNA/CVN

Les lieux autorisés à rouvrir leurs portes sont : musées, centres d'apprentissage, parcs scientifiques, sites historiques et galeries d'art (les visites de groupes restent interdites) ; salons de tatouage et de manucure (fermeture pendant 14 jours en cas de découverte de cas de COVID-19) ; cliniques, salons de beauté et de contrôle du poids ; spas, salons de massage, et lieux liés aux soins de santé (à l'exception des services de sauna et de massage facial) ; parcs publics, jardins botaniques ou floraux (les nourritures et les rassemblements sont interdits).

Cette réouverture vise à alléger le fardeau des entreprises à Bangkok en leur permettant de fonctionner dans des conditions strictes. Parallèlement, les efforts visant à contrôler le COVID-19 dans les communautés, les marchés et les camps de travailleurs se poursuivent.

Il faut savoir que Bangkok reste l'épicentre des infections en Thaïlande, avec 1.356 cas signalés lundi 31 mai et 41.573 infections au cours des deux derniers mois. La plupart des nouvelles infections se sont concentrées dans des endroits très fréquentés tels que les marchés, les usines et les chantiers. Et parmi les nouveaux décès, la plupart ont été déplorés à Bangkok.

La vaccination se renforce au Cambodge

Au Cambodge, le total des cas a dépassé lundi 31 mai les 30.000 avec près de 700 nouvelles infections, selon le ministère de la Santé de ce pays d’Asie du Sud-Est, tout en annonçant le rétablissement de 448 patients supplémentaires, ce qui porte le total des cas guéris à 22.636.

Le ministère cambodgien de la Santé a également annoncé cinq décès supplémentaires lundi 31 mai, portant le nombre de cas mortels à 214.

Samedi 29 mai, le Premier ministre Samdech Techo Hun Sen a souligné la stratégie nationale de vaccination contre le COVID-19, disant que le programme de vaccination au Cambodge utilisait la stratégie de ''fleur épanouie'' en administrant des vaccins à partir des zones à haut risque.

''Nous ne pouvons pas vacciner certaines personnes dans une zone, puis d'autres dans une autre zone. Si nous faisons comme cela, nous ne pouvons pas obtenir l'immunité collective'', a-t-il souligné.

Samdech Techo Hun Sen a ajouté que la capitale Phnom Penh était la principale priorité de la campagne de vaccination.

Il a déclaré que de 5 à 6 millions de personnes étaient dans les groupes prioritaires pour la vaccination, la plupart d'entre elles vivaient dans les zones urbaines et des parcs industriels, mais le programme de vaccination doit être mis en œuvre étape par étape.

À Phnom Penh, environ 60% de la population ont été déjà vaccinées, donc les taux d'infection et de risques seront atténués, a-t-il ajouté.

Le Cambodge prévoit de vacciner quelque 10 millions de personnes.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le photographe Lâm Duc Hiên, la mémoire du Mékong

Quang Ninh se rouvre aux touristes La province de Quang Ninh, qui n’a enregistré aucun nouveau cas de transmission locale du COVID-19 depuis plus d'un mois a décidé de relancer son tourisme.