13/05/2020 18:33
Le gouvernement du Niger a décidé mardi 12 mai de lever le couvre-feu à Niamey, la capitale, et d'autoriser la réouverture des lieux de culte, fermés depuis fin mars pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.
>>Mourir de faim ou tomber malade : le dilemme de l'Afrique face au coronavirus
>>Le Niger enregistre 40 nouveaux cas confirmés, deux nouveaux décès et 13 guéris
>>Niger : 4 militaires et 63 "terroristes" tués dans des combats

Le gouvernement demande aux "chefs religieux d'exiger des fidèles" qu'ils observent "les mesures barrières minimum". Photo :AFP/NA/CVN

"Le gouvernement sur proposition des chefs religieux, après consultation du Comité d'experts COVID-19 et au vu de la tendance favorable de l'évolution de la maladie à COVID-19, décide de la réouverture des lieux de culte à compter de mercredi 13 mai", a annoncé le gouvernement dans un communiqué lu à la radio d'État. Cette mesure était très attendue, alors que le gouvernement avait déjà allégé des mesures pour le ramadan. Le gouvernement a annoncé également "la levée du couvre-feu à Niamey à compter du 13 mai 2020".

Le gouvernement demande aux "chefs religieux d'exiger des fidèles" qu'ils observent "les mesures barrières minimum", notamment le lavage des mains au savon ou au gel hydro-alcoolique, la désinfection des lieux de culte avant chaque prière, le port d'un masque et le respect de la distanciation physique d'au moins un mètre. "En cas de détérioration de la situation en lien avec la réouverture des lieux de cultes, le gouvernement se réserve le droit de reconsidérer cette décision", prévient le communiqué.

Fin mars, Niamey avait été secouée par des émeutes contre la mesure et l'interdiction des prières collectives. Les forces de l'ordre avaient interpellé près de 300 émeutiers présumés lors de ces violences entre le 17 et le 21 avril, selon la police. Après ces émeutes et avant le début du ramadan, les autorités avaient allégé le couvre-feu de 21h00 à 05h00 au lieu de 19h00 à 06h00. Le Niger enregistre 854 cas de coronavirus dont 47 décès, selon un bilan mardi soir 12 mai. Outre la pandémie de coronavirus, le Niger fait face depuis plusieurs années à des violences de groupes jihadistes, qui frappent toute la région sahélienne.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Les destinations touristiques au Vietnam les plus recherchées sur Google Les zones les plus recherchées sont Vung Tàu, Phu Quôc, Quy Nhon, baie de Ha Long, Phong Nha - Ke Bang, parc national de Ba Vi, grotte de Son Doong...