28/09/2020 12:03
Le principal syndicat des responsables d'établissements a demandé dimanche 27 septembre à ce que la mairie de New York soit dessaisie de son autorité sur les établissements, la jugeant incapable de gérer leur réouverture pendant la pandémie.
Le maire de New York Bill de Blasio.
Photo : Reuters/VNA/CVN
Le syndicat CSA, qui affirme représenter quelque 6.400 responsables des 1.800 écoles publiques new-yorkaises, a demandé dimanche 27 septembre à ce que la gestion des établissements, qui revient traditionnellement aux mairies aux États-Unis, soit transférée aux services éducatifs de l'État de New York, le temps de la crise sanitaire.
 
"Les responsables des écoles ne font plus confiance au maire (Bill) de Blasio et à (son responsable éducatif Richard) Carranza pour les soutenir dans leurs immenses efforts" pour rouvrir les établissements, a déclaré le président du CSA, Mark Cannizzaro, dans un communiqué. "Nous pensons tout simplement que la ville et ses services éducatifs ont besoin de l'aide des services éducatifs de l'État de New York".

Seul parmi les maires des grandes villes américaines, le maire démocrate de New York s'est engagé cet été à ce que les écoles publiques new-yorkaises rouvrent leurs portes aux familles qui ne veulent pas d'un enseignement 100% en ligne, afin d'assurer entre un et trois jours d'enseignement en présentiel par semaine.

Enseignement jugé indispensable pour les enfants des milieux défavorisés, souvent livrés à eux-mêmes face aux cours en ligne. Mais à en croire le CSA, MM. de Blasio et Carranza, qui négocient aussi avec un puissant syndicat d'enseignants, ont été incapables de prévoir suffisamment d'enseignants pour assurer, simultanément, enseignement en ligne et en présentiel.

Si M. de Blasio a promis récemment l'embauche de quelque 4.500 enseignants supplémentaires, il en manquerait encore 1.200 pour la réouverture des écoles élémentaires attendue ce mardi 29 septembre, et plus encore pour la réouverture des collèges et lycées, prévue au 1er octobre, selon le syndicat. 

On ignore pour l'instant si les établissements rouvriront malgré tout : ni le maire, ni les services éducatifs de l'État de New York n'ont immédiatement réagi à cette déclaration. Malgré un taux de contamination désormais contenu à 1% dans la capitale financière américaine, la rentrée en présentiel a déjà été reportée deux fois.

Et les familles des quelque 1,1 million d'élèves des écoles publiques sont de plus en plus nombreuses à avoir renoncé à renvoyer leurs enfants physiquement à l'école cet automne, se rabattant sur l'enseignement 100% en ligne, qui a commencé mi-septembre. Seules les écoles maternelles offrent pour l'instant un enseignement en partie présentiel aux familles.


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
«Bún Ốc Bà ngoại» transmet les valeurs de la cuisine vietnamienne

Au Vietnam, une merveille naturelle peut en cacher une autre Le célèbre site de voyage Lonely Planet répertorie les destinations offrant des vues spectaculaires au Vietnam telles que la baie de Ha Long, la grotte de Son Doong, l'île de Phu Quôc...