05/06/2018 16:12
Près de 90.000 jeunes de Hô Chi Minh-Ville se sont présentés les 2 et 3 juin au concours d’entrée au lycée. Cependant, seules 65.000 places sont disponibles dans les écoles publiques. Le reste devra poursuivre ses études dans des lycées privés ou des écoles de formation professionnelle.

Des élèves lors du concours d'entrée au lycée les 2 et 3 juin à Hồ Chi Minh-Ville.
Photo : Phuong Vy/VNA/CVN

"Les élèves qui ont échoué au concours d’entrée au lycée, peuvent choisir entre les lycées  privées, les écoles de formation professionnelle ou de formation continue", partage Nguyên Van Hiêu, directeur adjoint du Service d’éducation et de formation de la mégapole du Sud.

Le programme d’enseignement général au Vietnam se divise en trois degrés : l’enseignement primaire - de la 1re à la 5e classe - ; l'enseignement secondaire de base - de la 6e à la 9e classe - ; et l'enseignement secondaire - de la 10e classe au baccalauréat.

Beaucoup d’options pour les élèves

Actuellement, la plupart des districts de Hô Chi Minh-Ville disposent d’écoles de formation professionnelle qui accueillent des élèves ayant terminé leurs études secondaires de base. Leur sélection s’effectue en fonction de leur livret scolaire, il n’y a pas d’examen d’entrée.

En effet, il y a beaucoup d’options pour les élèves qui ont échoué au concours d’entrée. L’École d’économie et de technique Nguyên Huu Canh, située dans le 7e arrondissement en est un exemple. Cette année, elle prévoit de recruter 1.225 élèves dans les secteurs suivants: fabrication mécanique; dynamique; maintenance et réparation de matériel de construction et de levage; commerce; import-export ; finance ; banque….

Plusieurs choix sont proposées dans chaque école, il y a  possibles: maintenance d’équipement industriel, bâtiment et construction, technologie d’automatisation, mécanique automobile, mode et textile, ingénierie thermique, sécurité de réseau, comptabilité, gestion et finances d'entreprise ...

"Les élèves ayant terminé leurs études secondaires de base seront exempts de frais scolaires dans les écoles de formation professionnelles. Parallèlement aux programmes d’apprentissage, ces élèves peuvent suivre leur programme d’enseignement secondaire afin de pouvoir continuer leurs études universitaires après", a fait savoir Lê Thanh Son, chef du bureau de l’organisation du personnel et de l’administration de l’École d’économie et de technique de Hô Chi Minh-Ville. "Actuellement, les secteurs comme la mécanique automobile ou la fabrication mécanique…ont besoin de plus de main-d’œuvre. La plupart des étudiants de ces secteurs trouvent facilement un emploi après l’obtention de leur diplôme", a-t-il ajouté.
      
Lors d'un cours à l’École d’économie et de technique Nguyên Huu Canh, à Hô Chi Minh-Ville. Photo : SG/CVN

Luyên Si Ninh, directeur adjoint du Centre de formation professionnelle et de formation continue de l’arrondissement de Tân Phu informe: "pour l’année scolaire 2016-2017, Tân Phu comptait 412 sur 5.306 élèves inscrits dans les écoles de formation professionnelle tandis que ce chiffre était de 358 sur 4.896 pour l’année 2015-2016. Parmi eux, un grand nombre a trouvé un emploi après être sorti de l’école. Par conséquent, beaucoup de parents ont changé de point de vue concernant le choix des écoles pour leurs enfants".

"Dans le passé, la plupart des parents visaient un seul objectif: par tous les moyens, leurs enfants  devaient entrer en 10e classe de lycée public pour réussir aux examens d’entrée à l’université ensuite", analyse Nguyên Van Hiêu, directeur adjoint du Service d’éducation et de formation de Hô Chi Minh-Ville. Avant d’ajouter : "Ces dernières années, les élèves et leurs parents ont changé de point de vue sur système scolaire de formation professionnelle". D’abord et avant tout, ces écoles elles-mêmes s’efforcent d’améliorer leurs infrastructures, leurs méthodes pédagogiques et de créer des liens avec les entreprises afin de créer plus d’emplois pour les étudiants après l’obtention de leur diplôme.
 
Huong Linh/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Douceur de vivre sur l’île de Quan Lan à Quang Ninh Située dans le golfe du Bac Bô, aux confins septentrionaux du pays, à proximité de sites touristiques célèbres tels les baies de Ha Long et Bai Tu Long ou encore la plage de Trà Cô, l’île de Quan Lan, province de Quang Ninh (Nord), abrite de magnifiques paysages encore intacts.