09/12/2018 15:03
Bien moins en jambes et déterminé qu'à Lyon en milieu de semaine, Rennes a péniblement pris le meilleur sur Dijon (2-0) à cinq jours d'un match décisif en Ligue Europa, samedi 8 décembre lors de la 17e journée de Ligue 1.
>>Ligue 1: une 17e journée tronquée de plus de moitié par les "gilets jaunes"
>>L1: Paris encore freiné, Lyon et Marseille se loupent
>>Ligue 1: Lille ravit la 2e place à Montpellier, Monaco sort du rouge

Le milieu de terrain de Rennes, Benjamin Bourigeaud (droite) buteur lors de la victoire sur Dijon 2-0 en 17e journée de L1, le 8 décembre.
Photo: AFP/VNA/CVN

Grâce à ce succès, Rennes met fin à cinq matches sans succès au Roazhon Park et enchaîne pour la première fois de la saison deux victoires de suite.

Au classement, les Bretons profitent de la journée tronquée par les annulations de matches en raison des mouvements sociaux pour repointer le bout du nez dans le haut du classement, 9e rang avec 23 points.

Avec 16 unités, Dijon se place au 16e rang, mais est rejoint par Amiens vainqueur à Guingamp (2-1) et à portée de Caen (18e avec 13 points), qui joue dimanche 9 décembre à Strasbourg.

Pour son premier match à domicile, Julien Stephan avait reconduit un schéma de jeu proche de celui qui avait ramené trois points de Lyon (2-0).

Mais si les Rouges et Noirs avaient fait le dos rond et puni l'OL sur ses points faibles en contre, ils ont eu beaucoup plus de mal à faire le jeu face à un Dijon bien en place dans son 3-5-2.

Il a fallu l'aide du malheureux Laurent Ciman, qui a dévié une frappe à l'entrée de la surface de Benjamin Bourigeaud, entré trois minutes plus tôt, et que Bobby Allain semblait sur le point de capter, pour débloquer une situation compliquée (1-0, 69e).

La faute en revient largement aux Bourguignons qui ont très bien coupé les chemins de passes de leurs adversaires et empêché Rennes de dominer les ailes grâce à Hamari Traoré et Ismaïla Sarr.

L'attaquant de Renne, Hatem Ben Arfa (droite) buteur lors de la victoire à domicile 2-0 face à Dijon, le 8 décembre. Photo: AFP/VNA/CVN

Les rares fois ils ont réussi à enchaîner rapidement vers l'avant, les Rennais se sont montrés dangereux par Sarr (29) ou Niang (53), un peu gourmand en tentant une talonnade derrière la jambe d'appui sur une passe de Sarr, alors qu'il était à six mètres des buts (36).

Après des échecs de Niang (72, 85), Sarr puis Bourigeaud (89), c'est Hatem Ben Arfa, déjà auteur d'un grosse occasion sauvée sur la ligne (81), qui a tué tout suspense à la fin du temps réglementaire (2-0, 90) d'une frappe croisée à ras de terre qui ressemblait à son but à Lyon mercredi 5 décembre.

Il s'agit du troisième match consécutif de L1 où Ben Arfa, qui semble enfin trouver son rythme, marque.

L'autre bonne nouvelle est que Rennes a aussi enchaîné un deuxième match sans prendre de but.

Présent sur des tentatives de Wesley Saïd (10, 27) ou une frappe de Benjamin Jeannot après un cafouillage (62), Abdoulaye Diallo semble enfin inspirer confiance dans les cages.

Rennes va pouvoir préparer son match contre Astana, jeudi. Un succès lui offrirait une place en 16e de finale de la C3, avant un déplacement chez la lanterne rouge Guingamp, qui pourrait ouvrir de nouvelles ambitions aux Rouges et Noirs pour 2019.
AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Le parc floral de Hô Tây, une destination prisée à Hanoï D’une superficie de 7.000 m², le parc floral de HôTây, dont les espèces varient au gré des saisons, attire de nombreux Hanoïens mais aussi des visiteurs de tous les coins du Vietnam.