10/09/2019 16:11
Dans le cadre de la conférence "Rencontre avec les ambassadeurs des pays du Moyen-Orient et de l’Afrique", lundi 9 septembre au siège du ministère des Affaires étrangères à Hanoï, plusieurs ambassadeurs et des représentants de l’Organisation internationale de la Francophonie ont participé à une table ronde sur les coopérations économiques francophones Vietnam - Afrique.
>>Journées de la Francophonie économique et numérique à Paris
>>«Réseau des acteurs francophones pour la coopération Sud-Sud et tripartite»
>>Réunion de bilan de la coopération OIF-MOLISA pour la période 2017-2018

Table ronde "Coopération économique dans l’espace francophone et rôle du Vietnam", le 9 septembre à Hanoï.

"Il y a beaucoup de choses à faire pour aider les acteurs économiques francophones à approfondir leur coopération en termes d’échanges commerciaux, d’investissement, et de coopération tripartite, et pour assurer la prospérité de tous les pays concernés", a déclaré Dinh Toàn Thang, directeur général de la Direction de l'Europe et correspondant national du Vietnam auprès de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) lors de la table ronde "Coopération économique dans l’espace francophone et rôle du Vietnam", tenue le 9 septembre à Hanoi.

Plus précisément, Dông Thê Quang, directeur a.i de la Direction de la Francophonie économique et numérique de l'OIF a insisté que l’Afrique était un marché potentiel avec de riches ressources et plus d’un milliard de consommateurs. Jusqu’à maintenant, le gouvernement et les entreprises vietnamiennes en Afrique investissent dans trois secteurs clés à savoir l’industrie de transformation; l’entrepreneuriat; le numérique et la télécommunication, a précisé

À cette occasion, Dông Thê Quang a adressé le message de la Secrétaire générale de l'OIF, Louise Mushikiwabo, qui a confirmé que les coopérations tripartites entre le Vietnam, l’Afrique et cette organisation étaient établies et consolidées via de nombreux partages d’expériences précieuses.

Actuellement, le Vietnam s’intéresse au développement des pays africains, notamment les pays d’Afrique du Nord et d’Afrique subsaharienne. Les deux parties collaborent en matière de société et d’humanité (opérations de maintien de la paix, démocratie, droits de l’homme, éducation...) et d’économie (commerce, télécommunication, infrastructure...), via les programmes d’appui pour le développement local, pour l’entrepreneuriat et d’autres coopérations internationales.

Nguyên Thi Chi, de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Vietnam (VCCI), a cité de nombreux projets de collaboration entre la VCCI et les pays francophones en Afrique. Selon elle, les collaborations Vietnam - Afrique et le succès de certaines entreprises telles que Viettel ont encouragé d’autres établissements vietnamiens à implanter leurs bureaux de représentation sur place. Nguyên Thi Chi a aussi apprécié l’intérêt de ces entreprises qui reconnaissent les potentialités de ce continent, en demandant à l’OIF de continuer à organiser des formations et rencontres afin de réduire les distances géographiques et culturelles.

L'ambassadeur de Djibouti au Japon chargé du Vietnam, Ahmed Araita Ali (centre), s'exprime lors de l'événement.

Lors de cette table ronde, les représentants des organisations francophones en Afrique ont donné plusieurs remarques. Selon Aissata Koné Sidibé, présidente du Club des banques et établissements de crédit d'Afrique, ces banques et établissements de crédit ont toujours besoin d’experts et de spécialistes étrangers, particulièrement en matière d’investissement aux PME, en raison de de leur faible état financier, et à défaut de moyens adéquats de la part des banques centrales et commerciales.

Les ambassadeurs africains ont aussi salué le rôle de l’OIF qui cherche toujours à édifier une communauté d’affaires et de commerce international, au-delà d’un espace intergouvernemental ordinaire. Ahmed Araita Ali, ambassadeur de Djibouti au Japon chargé du Vietnam, s’est déclaré impressionné par les collaborations entre le Vietnam et l’OIF depuis quelques années, en particulier celles avec le Groupe des ambassades, délégations et institutions francophones au Vietnam (GADIF) qui promeut les activités au service du développement durable. Le diplomate a aussi estimé que l’OIF pourrait devenir la passerelle reliant l’Afrique avec les autres pays non-francophones comme le Japon, afin que ces derniers puissent avoir un meilleur accès au marché de ce continent.

La directrice a.i du Bureau régional pour l’Asie et le Pacifique de l’OIF, Trân Thi Mai Yên (gauche), prend la parole.

Pour sa part, Trân Thi Mai Yên, directrice a.i du Bureau régional pour l’Asie et le Pacifique (BRAP) de l’OIF, a souligné que même si l’OIF ne comprenait pas de spécialistes en économie, cette organisation souhaite toujours diffuser les informations et solliciter ses partenaires à participer au monde des affaires. Le BRAP assure son soutien en faveur de ceux-ci, en organisant davantage de discussions et débats thématiques en vue de renforcer le dynamisme dans la région, a-t-elle confirmé.

À la fin de la séance, Dông Thê Quang a invité tous les participants à assister à la 2e édition du "Réseau des acteurs francophones pour la coopération Sud - Sud et tripartite" (RAFSUD), qui aura lieu bientôt en octobre 2019. À cette occasion, il a également annoncé la prochaine visite au Vietnam de la Secrétaire générale de l'OIF, Louise Mushikiwabo, en fin de cette année.
 
Texte et photos: Dang Duong/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Franconomics 2019 : entreprises, universités et localités se relient

Festival de la noix de coco de Bên Tre 2019 Le 5e Festival de la noix de coco de Bên Tre, ayant pour thème "Noix de coco sur la voie de l'intégration et du développement durable", s'est ouvert samedi 16 novembre dans cette ville du delta du Mékong.