17/04/2020 21:13
Le développement de l'industrie de transformation est considéré comme une percée dans le projet de restructuration du secteur agricole, le moyen le plus optimal pour augmenter la valeur ajoutée des produits.
>>Un jeune couple fait fortune grâce à l’agriculture high-tech
>>Le Vietnam exporte 5 tonnes de fruits du dragon à chair rouge vers l'Australie

Les citronniers sont largement cultivés dans la commune de Thanh Hoà, district de Bên Luc, province de Long An.

Au cours des dernières années, l'industrie de transformation des produits agricoles, forestiers et halieutiques de Long An (Sud) a essentiellement satisfait aux exigences des marchés de production et de consommation de matières premières, en particulier des marchés d'exportation.

Une palette d’avantages

La province de Long An est située dans la région économique clé du Sud. Le développement de l'industrie, de la construction et de l'urbanisme y est assez vigoureux. En outre, la promotion du développement de l'agroforesterie et de l'industrie de transformation des produits aquatiques au service de la restructuration agricole joue un rôle très important pour attirer les investissements dans l'agriculture et les zones rurales.

Au cours des dernières années, la province a créé de nombreuses zones de production agricole et des zones en direction des biens concentrés. En plus de stimuler la production, d'améliorer la productivité et la qualité des produits et des biens, la province a de fortes coopérations et échanges commerciaux.

Bénéficiant de nombreux avantages dans le développement agricole, dans lequel le riz est la principale culture de la province sur une superficie de plus de 500.000 ha pour une production de 2,7 à 2,8 millions de tonnes / an, cette province produit en grande partie des fruits du dragon sur une superficie totale de 11.700 ha et un rendement de près de 310.000 tonnes/an. Suivent ensuite les citrons sans pépins sur une superficie de près de 10.000 ha et 156.000 tonnes/an. En outre, toute la province compte plus de 1.320 hectares appliquant le processus de la bonne pratique agricole VietGAP dans la production de riz, de légumes, de fruits ainsi que pour l’aquaculture.

Lors de la vidéo-conférence sur "La promotion de développement de l’industrie de transformation agricole et de la mécanisation agricole", présidée le 21 mars par le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc à Hanoï, Pham Van Canh, vice-président du Comité populaire de la province de Long An a informé qu’actuellement, toute la province compte plus de 200 entreprises de transformation de produits agricoles. Plus précisément, en ce qui concerne le riz, environ 115 entreprises de minoterie et de transformation investissent dans un système de chaîne moderne avec une grande capacité de transformation et un stockage du riz, dont plus de 20 entreprises sont éligibles à l'exportation directe.

À côté de ce marché précieux, il y a aussi la transformation des noix de cajou avec 50 entreprises. Pour la transformation de légumes, tubercules, fruits, il y a plus de 20 entreprises dotées de lignes de production à l'échelle moderne utilisant des fruits et légumes frais. Il faut citer également des produits typiques comme les produits transformés à base de fruit du dragon, citron, igname, ananas, arachides, et même la viande à petite échelle.

Volonté de conquérir les marchés étrangers

Il existe un certain nombre d'entreprises, d’usines de transformation de viande dotée d’une ligne de technologie moderne pour une capacité totale de 100.000 tonnes / an. En particulier, le groupe Masan s'apprête à mettre en service la ligne d'abattage et de transformation de porc d'une capacité de 140.000 tonnes / an. La transformation des fruits de mer compte 26 entreprises qui répondent pleinement aux exigences de qualité, d'hygiène alimentaire et de sécurité pour l'exportation vers des marchés de l’Union européenne, du Japon et des États-Unis, entre autres.

Les pitayas font partie des fruits incontournables pour la province de Long An.

Selon Dang Ngoc Cân, directeur général de la SARL Lavifood, basée au parc industriel de Phu An Thanh, commune d’An Thanh, district de Bên Luc, à Long An, depuis sa création en 2014, Lavifood produit et transforme plus de 80 produits surgelés de légumes, tubercules, fruits et exporte vers les marchés suivants : Japon, Corée du Sud, Australie, États-Unis, Canada, Singapour, Taïwan, Algérie et France. Les produits de Lavifood sont certifiés par les organisations mondiales d'évaluation de la qualité ISO 22000-HACCP-BRC (Bureau Veritas), Halal, Kosher.

En 2017, sur la base du développement du marché, Lavifood a continué de construire une nouvelle usine de transformation de fruits du dragon frais à exporter vers la Chine. En janvier 2019, la société a officiellement mis en service l'usine Tanifood dans le district de Go Dau, province de Tay Ninh, une usine construite sur une superficie de près de 15 hectares pour un investissement total pouvant atteindre 1780 milliards de VND. Tanifood a une capacité de transformation de 150 000 tonnes de matières premières / an avec 6 lignes de production simultanées, traitant des fruits frais avec la technologie VHT (traitement thermique à la vapeur), congélation (IQF), blanchiment, séchage, de types concentré et réduit en purée, jus naturel et pasteurisation via la technologie HPP (High Pressure Processing).

Comme Lavifoods, le groupe Nafoods consomme environ 200 tonnes de fruits du dragon / jour pour les agriculteurs de la province. Nafoods est une entreprise spécialisée dans la transformation et l'exportation de jus de fruits et de légumes. Début 2018, Nafoods a inauguré son usine pour la production et transformation de fleurs et de fruits destinés à l'exportation dans le district de Duc Hoa sur une superficie totale de plus de 6,5 ha avec un total d'investissement  supérieur à 410 milliards de VND.

Nguyên Manh Hung, le PDG de la société Nafoods a signalé la nécessité des exportations vers l'Europe avec une production de dizaines de tonnes de produits / semaine par voie aérienne. Par ailleurs, la société a testé l'exportation de fruits de la passion par voie maritime, depuis Hô Chi Minh Ville jusqu'au port de Rotterdam (Pays-Bas) soit environ 25 jours. Le fruit de la passion vietnamien sera d’ailleurs bientôt disponible dans les supermarchés américains, a-t-il estimé.

Actuellement, sa société se concentre sur la structure du marché, reliant la consommation de produits et les domaines des matériaux de construction. En 2019, le marché domestique a augmenté de manière significative dans la structure des revenus de Nafoods avec 44% (seulement 30% en 2017). Dans le but de diversifier les marchés, en plus de la Chine et de l'Europe, Nafoods a signé une série d'accords de coopération avec des partenaires de marchés importants et potentiels tels que la Russie, l'Australie, l'Inde ou le Moyen-Orient.

Texte et photos : Truong Giang/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Le Vietnam en tête de l'Asie du Sud-Est pour relancer le tourisme "Avec une population de plus de 97 millions d'habitants et une classe moyenne en croissance, le Vietnam a un grand potentiel sur le marché du tourisme intérieur", a déclaré Vu Thê Binh, vice-président de l’Association du tourisme du Vietnam, selon The Straits Times.