27/11/2020 16:27
À l'occasion de la réunion ministérielle de l'ASEAN sur la gestion des catastrophes naturelles vendredi 27 novembre, la Commission économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique et l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (ASEAN) ont rendu public un rapport intitulé "Se préparer aux années touchées par la sécheresse : renforcer la résilience à la sécheresse en Asie du Sud-Est".
L'Asie du Sud-Est connaît depuis longtemps de graves sécheresses qui surviennent en moyenne tous les cinq ans.
Photo : VNA/CVN

Dans un éditorial commun largement publié par les médias régionaux, la sous-secrétaire générale des Nations unies et secrétaire exécutive de la Commission économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique (CESAP), Armida Salsiah Alisjahbana, et le secrétaire général de l'ASEAN, Dato Lim Jock Hoi, ont remarqué que l'Asie du Sud-Est connaissait depuis longtemps de graves sécheresses qui survenaient en moyenne tous les cinq ans.

Selon eux, les causes du risque de sécheresse en Asie du Sud-Est sont complexes et le risque de sécheresse augmente dans toute la région. Cette crise climatique devient encore plus urgente avec la pandémie de COVID-19. Les deux catastrophes ont simultanément perturbé la santé, les moyens de subsistance et les chaînes d'approvisionnement des populations de la région. Ces doubles effets ont entraîné de graves tensions économiques et compromettent la capacité de la région de faire face aux risques de catastrophe actuels et futurs.

La secrétaire exécutive de la CESAP et le secrétaire général de l'ASEAN ont insisté sur la nécessité de comprendre comment les sécheresses et la pandémie actuelle interagissent et de mettre en place des politiques appropriées pour faire face simultanément à ces crises.

L'ASEAN et la CESAP travaillent ensemble pour prévenir les effets dévastateurs de la sécheresse en encourageant un changement du modèle de coopération vers une gestion plus adaptative aux risques de sécheresse. Les interventions en matière de politiques adaptatives doivent soutenir les personnes les plus vulnérables dans la région.

Les États membres de l'ASEAN doivent prendre des mesures concrètes dès maintenant pour renforcer la surveillance nationale et régionale des sécheresses, ainsi que pour améliorer la compréhension des causes de ce phénomène climatique. Plus important que jamais pour la région, c’est de renforcer sa capacité de résilience à la sécheresse. Grâce à la coopération, l'ASEAN pourra atténuer l'impact des futures sécheresses et garantir que toute la Communauté de l'ASEAN sera prête aux années sèches à venir.

Enfin, Armida Salsiah Alisjahbana et Dato Lim Jock Hoi ont déclaré que les deux organisations avaient coopéré efficacement à travers la mise en œuvre d’un partenariat global et d’un plan d’action au profit du peuple.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Fête de la gastronomie populaire au village de Uoc Lê

D’importants potentiels de coopération en matière de tourisme médical Le Vietnam possède un énorme potentiel de tourisme médical qui devrait aider le pays à attirer plus de touristes étrangers, y compris ceux du Japon, a remarqué le professeur associé et Docteur Luong Ngoc Khuê, directeur du Département d'examen et de traitement médicaux.