10/07/2021 18:15
L’ASEAN et la Nouvelle-Zélande ont réaffirmé leur engagement à renforcer et approfondir leur partenariat stratégique lors de la 9e réunion de leur Comité de coopération mixte qui s’est tenue le 9 juillet par visioconférence.
>>L'ASEAN et la Nouvelle-Zélande renforcent leur coopération
>>Le Vietnam participe au 28e dialogue ASEAN - Nouvelle-Zélande

La 9e réunion du Comité de coopération mixte ASEAN - Nouvelle-Zélande se tient le 9 juillet par visioconférence.

Photo : VNA/CVN


La 9e conférence du Comité de coopération  mixte ASEAN - Nouvelle-Zélande est une réunion annuelle au niveau d’ambassadeur pour discuter des mesures propres à promouvoir la mise en œuvre des projets et activités de coopération ASEAN - Nouvelle-Zélande.

L'ambassadeur Nguyên Hai Bang, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l'ASEAN, y a assisté.

Lors de l'événement, les deux parties ont apprécié les progrès réalisés dans la mise en œuvre du Plan d'action ASEAN - Nouvelle-Zélande pour la période 2021-2025. En effet, durant la première année du Plan, 61 des 69 lignes d'action ont été mises en œuvre, en se concentrant sur le soutien à la réalisation des objectifs relatifs à l’édification de la Communauté de l’ASEAN.

Dans les temps à venir, l’ASEAN et la Nouvelle-Zélande continueront de se concentrer sur la mise en 
œuvre de leur Plan d’action pour 2021-2025. La Nouvelle-Zélande continuera d'aider les pays de l'ASEAN à réaliser les Objectifs de développement durable.

La Nouvelle-Zélande a également affirmé qu'elle travaillerait en étroite collaboration avec l'ASEAN pour contenir la pandémie de COVID-19, rechercher et développer des vaccins, tout en soutenant l'ASEAN dans la promotion d'une reprise durable.

 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quand le tourisme sauve l’identité culturelle Pour les Co Tu de Hoà Vang, un district montagneux rattaché à la ville de Dà Nang (Centre), Dinh Van Nhu est un pionnier. Il a en effet été le tout premier habitant de cette ethnie minoritaire à transformer sa demeure en maison d’hôtes, un modèle d’hébergement chez l’habitant particulièrement prisé des touristes.