08/06/2020 23:39
Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, a eu le 8 juin une conversation téléphonique avec le chef de la diplomatie égyptienne, Sameh Shoukry, sur le renforcement des relations bilatérales dans le contexte de COVID-19.
Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Pham Binh Minh.
Photo : VNA/CVN

Selon le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, il s’agissait de la première conversation téléphonique entre le chef de la diplomatie vietnamienne et le ministre des Affaires étrangères d’un pays africain. A cette occasion, le vice-Premier ministre a déclaré que le Vietnam était prêt à partager ses expériences sur le COVID-19 avec l’Égypte.

Exprimant leur satisfaction devant le développement de l’amitié traditionnelle entre leurs pays, notamment un commerce bilatéral de près de 500 millions de dollars en 2019, Pham Binh Minh et Sameh Shoukry ont convenu de continuer à mettre en valeur les conventions bilatérales déjà signées, de rechercher des mesures pour accélérer la coopération bilatérale.

Ils ont proposé de privilégier les échanges de délégations de haut niveau, la promotion du commerce et de l’investissement, le renforcement de la coopération dans l’éducation, le tourisme..., afin de porter rapidement le volume du commerce bilatéral à 1 milliard de dollars.

Lors de cette conversation téléphonique, Pham Binh Minh et Sameh Shoukry ont discuté de questions régionales et internationales d’intérêt commun. Ils se sont engagés à continuer à collaborer étroitement au sein des forums internationaux, notamment l’ONU, afin de contribuer à la paix, à la stabilité et au développement dans le monde.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Reuters salue la reprise rapide du tourisme vietnamien Le Vietnam et la Nouvelle-Zélande ont rapidement repoussé le COVID-19. Alors que les indicateurs touristiques du Vietnam augmentent, la situation du tourisme en Nouvelle-Zélande reste sombre, selon Reuters.