03/11/2020 18:53
Le Programme des Nations unies pour le développement au Vietnam (PNUD) vient d’organiser un atelier dans la ville de Quang Ngai, province éponyme du Centre destiné à des journalistes pour augmenter les compétences d’écriture sur les catastrophes naturelles et le changement climatique.
>>Le bilan du typhon Molave continue de s'aggraver
>>Au chevet de la population du Centre touchée par les inondations

Ving-quatre journalistes des organes de presse venus des provinces du Nord et du Centre ont participé à un atelier sur le renforcement des compétences d’écriture sur les catastrophes naturelles et le changement climatique. Cette formation organisée par le Programme des Nations unies pour le développement au Viet Nam (PNUD) a eu lieu le 31 octobre et le 1er novembre dans la ville de Quang Ngai, province éponyme du Centre.

Le Professeur-Docteur Trân Thuc, vice-président du Conseil national consultatif sur le changement climatique, présente des informations liées au changement climatique ses impacts pour le Vietnam.

Les intervenants sont des experts expérimentés dans ce domaine comme le Professeur-Docteur Trân Thuc, vice-président du Conseil national consultatif sur le changement climatique ; le Docteur Lê Anh Tuân, recteur adjoint de l'Institut de recherche sur le changement climatique relevant de l’Université de Cân Tho ; le Docteur Nguyên Huu Phuc, haut conseiller du gouvernement sur la prévention et la lutte contre les catastrophes naturelles…, ont présenté aux participants des connaissances pour distinguer entre les termes "catastrophes naturelles" et "changements climatiques".

Les stagiaires ont mis à jour leurs connaissances sur la situation générale du changement climatique dans le monde et au Vietnam, ses impacts à notre pays, les politiques de réponse et d'atténuation des catastrophes naturelles des pays de l'ASEAN et du Vietnam ainsi que les défis et difficultés rencontrés par le pays dans la mise en œuvre des mesures d'atténuation des risques de catastrophe naturelle.

Le Docteur Lê Anh Tuân a partagé avec les stagiaires des informations sur les risques climatiques dans le delta du Mékong et les provinces côtières du Vietnam. Selon les différents scénarios du changement climatique, si le niveau de la mer augmentait d’un mètre, environ 70% de la superficie du delta du Mékong seraient attaqués par l’eau saline et 2 millions d’hectares de superficie cultivables disparaîtront. Plusieurs provinces seraient inondées. Bên Tre, Long An, Trà Vinh, Soc Trang, Vinh Long... perdraient 40-50% de superficie rizicole. Les inondations dureraient dans le delta du Mékong de 4 à 5 mois et 38% de la superficie de la région seraient submergées.

Travail en groupe entre les stagiaires pour discuter de la méthode de traitement des informations suivant les simulations.

D’après l’Indice mondial des risques climatiques (IRC) de Germanwatch publié en décembre 2019, le Vietnam se classe au 6e rang pour la période 1999-2018. Au cours des deux dernières décennies, le Vietnam a dû faire face à 226 phénomènes météorologiques extrêmes, faisant chaque année 285 morts en moyenne et causant des pertes économiques annuelles de 2 milliards de dollars, a indiqué ce rapport.

Les journalistes ont également discuté des rapports sur la prévention des catastrophes et le changement climatique au Vietnam, des méthodes de communication, des nouvelles tendances en matière de rapports, comment sélectionner les données et chercher la source fiable d’information à inclure dans les articles.

L'objectif de ce cours de formation est de créer un forum permettant aux stagiaires d’être informés, d’échanger avec des experts sur les problèmes actuels en suspens en matière de catastrophes et de changements climatiques. C'est aussi une opportunité pour les journalistes d’échanger leurs expériences, améliorent leurs capacités pour exploiter efficacement les sujets liés aux catastrophes naturelles et au changement climatique.

Les auteures posent avec le propriétaire d'une maison détruites par le typhon Molave, dans la commune de Binh Thuân, district de Binh Son.

Dans le cadre de cet atelier, les stagiaires se sont rendus dans la commune de Binh Thuân, district de Binh Son, province de Quang Ngai pour témoigner des dégâts causés par le récent typhon Molave et l’efficacité des maisons anti-typhon construites grâce aux aides financières du Green Climate Fund (GCF) de l’Organisation des Nations unies (ONU).

Selon les premières statistiques du Comité populaire de la province de Quang Ngai, le typhon Molave a blessé 13 personnes, détruit  325 maisons. Plus de 140.000 maisons endommagées ou ont les toits emportés par le vent. En outre, 450 écoles, établissements d'enseignement, 70 installations médicales et 105 maisons culturelles de village et de commune ont été détruites et endommagées. De nombreuses routes et voies de communication ont été affaissées. Les pertes sont évaluées à environ 4.480 milliards de dôngs.
 
Texte et photos : Huong Giang – Phuong Mai/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Le nombre de touristes étrangers au Vietnam diminue de 76,6% en onze mois Le nombre d'arrivées internationales au Vietnam en novembre a connu une augmentation de 19,6% par rapport à octobre mais a baissé de 99% en variation annuelle.