20/03/2019 23:31
Le ministère de l’Industrie et du Commerce (MOIT) a dépêché mardi 19 mars des missions dans les provinces de Ninh Binh, Hung Yên, Nam Dinh et Thai Binh (Nord) pour travailler avec les autorités locales sur le déploiement et la coordination de mise en œuvre des mesures de prévention et de lutte contre la peste porcine africaine (PPA).
>>Hanoi lance un exercice de simulation de PPA
>>La FAO aide le Vietnam à lutter contre la peste porcine africaine

Contrôler strictement la qualité de la viande de porcs avant d'être vendue sur le marché. Photo: Công Mao/VNA/CVN

À Ninh Binh, le vice-ministre de l’Industrie et du Commerce, Dang Hoàng An, a apprécié les efforts de la province où aucun nouveau cas de contamination ne s’est produit sur place dix jours après l’apparition du premier foyer de PPA, le 8 mars dans la commune de Ninh Khang, district de Hoa Lu, qui a entraîné l’abattage du cheptel d’une soixantaine de cochons.

Le responsable a appelé la province à ne pas relâcher la vigilance sur l’épidémie de PPA, à renforcer la sensibilisation de la population à la PPA, le contrôle de l’abattage et le transport des porcs et des produits à base de viande de porc dans cette localité desservie par nombre de routes nationales, provinciales et fluviales.

Une mission de travail du ministère, conduite par le chef de la Direction de la surveillance du marché, Trân Huu Linh, a discuté avec les représentants des départements de la surveillance du marché des provinces de Thai Binh et Nam Dinh, et des agences locales concernées des mesures de prévention et de lutte contre la PPA.

La PPA est une maladie hémorragique hautement contagieuse qui touche les porcs, les phacochères, les sangliers d’Europe et d’Amérique. Toutes les classes d’âge sont également sensibles à la maladie.

Sous ses formes hautement virulentes la PPA se caractérise par une forte fièvre, une perte d’appétit, des hémorragies au niveau de la peau et des organes internes; la mort survient en 2 à 10 jours en moyenne. La mortalité peut atteindre 100%. L’agent pathogène responsable de la PPA est un virus à ADN de la famille des Asfarviridés.

Selon le Département de la médecine vétérinaire, jusqu’au 14 mars, la PPA a été signalée dans 221 communes de 52 districts de 17 villes et provinces. Le nombre total de porcs abattus était de 23.422, et la plupart des foyers ont été découverts dans de petits élevages. 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Miêu Nôi, un haut lieu du tourisme spirituel Construit il y a près de 300 ans, Miêu Nôi constitue un héritage religieux et historique de Hô Chi Minh-Ville. Il s’agit d’un temple émergent situé au milieu de la rivière Vàm Thuât.