22/08/2017 01:00
La réunion du groupe du forum sur le Partenariat politique sur la sécurité alimentaire (PPFS), dans le cadre de la Semaine de la sécurité alimentaire et du dialogue de haut niveau sur la sécurité vivrière et l’agriculture durable de l’APEC afin de s’adapter au changement climatique, a été organisée le 21 août dans la ville de Cân Tho, delta du Mékong.
>>La sécurité alimentaire au menu des groupes de travail de l’APEC
>>APEC : pour s’orienter vers un système alimentaire durable
>>La sécurité alimentaire, une priorité pour l’Année de l’APEC 2017

Les délégués participant à la réunion du groupe du forum sur le Partenariat politique sur la sécurité alimentaire (PPFS), le 21 août à Cân Tho (Sud).
Photo : Vu Sinh/VNA/CVN

Trân Kim Long, chef du Département de la coopération internationale du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, et Pruthipong Poonthrigobol, chef du groupe du forum, ont coprésidé cet événement.

S’adressant à la réunion, le vice-ministre de l’Agriculture et du Développement rural,  Lê Quôc Doanh, a souligné que pour assurer le développement durable du secteur agricole dans le pays et la sécurité alimentaire de la région, le Vietnam souhaite se coordonner avec les économies membres de l’APEC dans la recherche d’une solution efficace d’envergure régionale,  coopérer dans le transfert des technologies et des techniques pour réaliser le plan d’adaptation urgente aux changement climatiques, appliquer des modèles d’agriculture moderne.

Selon Pruthipong Poonthrigobol, le PPFS discutera avec des délégués des économies membres de l’application d’un cadre stratégique commun  afin d’assurer la sécurité alimentaire régionale et faire face au changement climatique à l’horizon 2020.

L'APEC a fait de la sécurité alimentaire l'une de ses priorités.
Photo : Duc Phuong/VNA/CVN

L’agriculture vietnamienne doit faire face à de nombreux défis, en particulier les effets du changement climatique. 2016 est une année spéciale, car le pays est confronté à de nombreux évènements météorologiques extrêmes. Les catastrophes naturelles  ont provoqué  plus de 37.600 milliards de dôngs de pertes économiques.

Le Vietnam est l'un des pays les plus touchés par les catastrophes naturelles résultant du réchauffement climatique, ainsi que par l’élévation du niveau des mers. Ces cinquante dernières années, la température moyenne a augmenté de 0,5 à 0,7 degrés par an au Vietnam, et le niveau de la mer, de 20 cm. Les conséquences de ces phénomènes sont déjà visibles sur 12% des terres arables du pays, et impactent la vie quotidienne de 25% de la population.

Face à cette situations le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a adopté la stratégie nationale de résilience aux catastrophes naturelles pour 2020 et le programme national pour faire face au changement climatique. Le pays est, par ailleurs, membre de l’Alliance mondiale sur l’agriculture intelligente afin de réagir à ce phénomène pour promouvoir la modification des politiques et le renforcement de l’investissement dans l’agriculture.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Promotion du tourisme vietnamien en Australie et en Nouvelle-Zélande Une délégation de l'Administration nationale du tourisme du Vietnam conduite par son chef Nguyên Van Tuân, a organisé mercredi soir 15 août à Sydney un programme de promotion du tourisme vietnamien.