08/10/2020 17:00
Un séminaire a eu lieu les 7 et 8 octobre, réunissant des gestionnaires et spécialistes pour discuter du renforcement de la sécurité des femmes et des filles dans les toilettes publiques.
>>Un pays sur huit dispose de mesures pour protéger les femmes
>>Le Vietnam appelle à partager le fardeau et les responsabilités sur les réfugiés
>>"Blue Heart" contre la violence vis-à-vis des enfants et des femmes

Cet événement a été organisé par le Service du travail, des invalides et des affaires sociales de Ho Chi Minh-Ville, le Comité populaire du 10e arrondissement de la mégapole du Sud et l'Entité des Nations unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes (ONU Femmes).


Selon les résultats d’un travail de recherche du Service municipal du travail, des invalides et des affaires sociales et ONU Femmes, les toilettes publiques dans les parcs ou dans les restaurants, bars, pubs sont identifiées comme des lieux présentant des risques potentiels de harcèlement et de violence sexuels pour les femmes et les filles.

L’une des raisons de cette situation est due au fait que pendant le processus de construction, les organes concernés n'ont pas pris en compte les facteurs de risque. Par conséquent, l'intégration de ceux-ci dans la planification est nécessaire. Ce qui importe encore, c’est la vérification et le suivi afin que le projet soit sûr pour les femmes et les filles.

Selon ONU Femmes, Hô Chi Minh-Ville est l'une des premières localités du pays à s'engager à promouvoir et à mettre en œuvre les plans budgétaires en tenant compte de la problématique du genre. Depuis 2015, à travers l'assistance technique d'ONU Femmes Vietnam, les engagements de la mégapole du Sud se sont concrétisés par de nombreuses activités... Les enseignements tirés ont été partagés avec les ministères et organismes compétents au service de la mise en œuvre du principe d'égalité des sexes dans la loi budgétaire du Vietnam.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le photographe Lâm Duc Hiên, la mémoire du Mékong

Quang Ninh se rouvre aux touristes La province de Quang Ninh, qui n’a enregistré aucun nouveau cas de transmission locale du COVID-19 depuis plus d'un mois a décidé de relancer son tourisme.