10/07/2020 15:56
Le vice-ministre vietnamien de la Défense, le général de corps d’armée Nguyên Chi Vinh, et le vice-ministre sud-africain de la Défense et des Anciens combattants, Thabang Makwetla, se sont entretenus jeudi 9 juillet par téléphone sur les relations bilatérales en matière de défense.
>>Vietnam, un des principaux partenaires de l'Afrique du Sud
>>Le Vietnam et l’Afrique du Sud échangent sur les affaires ethniques

Le vice-ministre vietnamien de la Défense, Nguyên Chi Vinh, lors de son entretien  téléphonique avec son homologue sud-africain Thabang Makwetla, le 9 juillet. Photo : VNA/CVN

Les deux parties ont réévalué les résultats de la coopération bilatérale en matière de défense et se sont mis d'accord sur l'orientation de la coopération future.

Les deux parties ont affirmé leur détermination à ne pas laisser le COVID-19 influencer la coopération bilatérale en bonne voie en matière de défense dans les domaines tels que la formation, la cybersécurité, les opérations de maintien de la paix de l’ONU, la médecine militaire, l'industrie de la défense.

Dans le contexte de l’évolution complexe de l’épidémie de COVID-19, les deux parties ont convenu de promouvoir la coopération médicale militaire dans la prévention et le contrôle de la maladie en tant que contenu de coopération pour faire face aux défis de sécurité non traditionnels et un contenu qui doit être fortement mis en œuvre dans le temps à venir.

Le général de corps d’armée Nguyên Chi Vinh a mis à jour les informations sur la situation de l'épidémie de COVID-19 au Vietnam; soulignant que le Vietnam a maintenant réussi dans la lutte contre l’épidémie grâce à la participation de l'ensemble du système politique, dont l'Armée populaire du Vietnam joue un rôle actif.

Partager ses expériences

Le Vietnam est prêt à partager ses expériences anti-épidémiques par visioconférence avec l’Afrique du Sud, a-t-il déclaré.

Il a également informé les résultats de la prévention de l'épidémie de COVID-19 des forces vietnamiennes de maintien de la paix de l’ONU en Afrique et a déclaré que l'initiative de la force de médecine militaire de l’hôpital de campagne N°2 du Vietnam au Soudan du Sud en réponse aux épidémies a été reconnue par l'ONU et les peuples locaux.

De son côté, le vice-ministre sud-africain de la Défense et des Anciens combattants, Thabang Makwetla, a salué les résultats du Vietnam dans la lutte contre l'épidémie de COVID-19, tout en espérant voir le Vietnam partager ses expériences pour aider l'Afrique du Sud à endiguer bientôt cette pandémie.

Lors de leur entretien téléphonique, les deux parties ont convenu de poursuivre le mécanisme de dialogue sur les politiques de défense, comme base de partage des questions d'intérêt commun, et de proposer en même temps des mesures pour renforcer la coopération en matière de défense.

En ce qui concerne la coopération multilatérale, le général de corps d’armée Nguyên Chi Vinh a informé des progrès de l'organisation des activités au cours de l'année où le Vietnam assume le rôle de président de l'ASEAN 2020 et de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies pour la période 2020-2021, avant d’affirmer le rôle et les responsabilités du Vietnam pour les questions communes de la région et du monde.

Il a invité les dirigeants du ministère sud-africain de la Défense et des Anciens combattants à se rendre au Vietnam et à assister au programme d’invités du pays président de la Réunion des ministres de la défense de l'ASEAN élargie (ADMM +).

Il a également proposé à l’Afrique du Sud de soutenir le Vietnam dans l’année où il assume ce double rôle.

À cette occasion, Thabang Makwetla a apprécie la position et le rôle du Vietnam sur la scène internationale et régionale; affirmant son soutien aux initiatives du Vietnam, ce pour contribuer ainsi à la paix, à la stabilité et au développement aux niveaux régional et mondial.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les maquereaux séchés, la fierté de Dô Son

Promouvoir les points forts du tourisme à Hanoï La capitale continue de créer des produits touristiques attractifs, tout en améliorant la qualité de ses services afin d’anticiper ''la période dorée'' pour attirer les touristes, surtout à la fin de l'année.