27/04/2016 21:33
L’ambassadeur du Vietnam au Japon, Nguyên Quôc Cuong, a effectué du 22 au 25 avril une visite dans la préfecture japonaise de Wakayama, sur invitation du président de l’Union des parlementaires d’amitié Japon-Vietnam, Nikai Toshihiro.
>>Séminaire sur les produits agricoles vietnamiens au Japon
>>Encourager l’investissement japonais dans agriculture, sylviculture et aquaculture

Nguyên Quôc Cuong (gauche) et Yoshinobu Nisaka au Japon.
Photo : VNA/CVN

Lors de cette visite, Nikai Toshihiro, également président du Comité des politiques générales du Parti libéral démocrate du Japon (LDP), a présenté aux représentants vietnamiens sa préfecture natale, et rappelé l’histoire héroïque du Vietnam ainsi que le resserrement continu des relations d’amitié et de coopération entre les deux pays.

L’ambassadeur Nguyên Quôc Cuong a, de son côté, remercié sincèrement les soutiens du gouvernement et du peuple japonais pour le Vietnam ces dernières décennies, dont ceux de l’Union des parlementaires d’amitié Japon-Vietnam, ce qui a contribué au développement des relations bilatérales.

Auparavant, Nguyên Quôc Cuong a travaillé avec le gouverneur de la préfecture de Wakayama, Yoshinobu Nisaka. Ce dernier a exprimé sa volonté de renforcer la coopération avec le Vietnam dans le tourisme, l’éducation et la formation, ce qui inclut la réception d'étudiants et de stagiaires vietnamiens.

L’ambassadeur vietnamien s’est engagé à faire de son mieux pour promouvoir les relations de coopération entre les localités vietnamiennes et Wakayama.

À cette occasion, la délégation vietnamienne a rencontré des dirigeants, des entrepreneurs et des agriculteurs locaux, et visité quelques-uns des sites emblématiques de cette préfecture.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.