05/10/2018 14:42
La Foire d'art contemporain internationale de Londres a ouvert ses portes jeudi 4 octobre, avec parmi les 160 galeries exposantes une présence de plus en plus remarquée des artistes non-occidentaux.
>>Marseille accueillera la biennale d’art contemporain Manifesta en 2020
>>Art contemporain : une FIAC plus internationale et plus ouverte

Les visiteurs à la Foire d'art contemporain international Frieze de Londres regardent +Francesco+ par Urs Fischer lors d'une séance photos, le 3 octobre.
Photo: AFP/VNA/CVN

Parmi les galeries représentées figurent les new-yorkaises Gagosian, David Zwirner et 47 Canal ou les londoniennes White Cube et Victoria Miro. Elles côtoient des galeristes venus d'Inde, de Chine, du Mexique, d'Afrique du Sud ou encore du Guatemala, reflétant la montée en puissance des artistes et acheteurs dans ces pays.

"La présence de l'art non occidental est très importante", a souligné Shanay Jhaveri, conservatrice au Met de New York. "Un glissement graduel est en train de s'opérer, il y a une intégration croissante du travail non-occidental", a-t-elle ajouté interrogé par l'AFP.

La Frieze, qui se déploie dans le Regent's Park, dans le nord de Londres, s'accompagne de la Frieze Masters, spécialisée dans l'art ancien, et de la Frieze Sculpture, avec au total plus de 1.000 artistes exposés.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’ancien ambassadeur de France et son amour spécial pour Hanoï

Bà Ria-Vung Tàu mise sur ses fêtes pour séduire plus Depuis 300 ans, la station balnéaire de Bà Ria-Vung Tàu occupe une place particulière dans le Sud du Vietnam. Dotée de paysages naturels exceptionnels et d’un riche patrimoine culturel et historique, le tourisme est un secteur économique majeur de cette province.