11/04/2019 19:47
Le secrétaire adjoint permanent du Comité du Parti de Hô Chi Minh-Ville, Trân Luu Quang, a rencontré mercredi 10 avril des étudiants laotiens et cambodgiens à l’occasion de leur Nouvel An traditionnel.

>>Nouvel An laotien : HCM-Ville adresse ses vœux au Consulat général du Laos
 

Un rituel d'accueil des Cambodgiens et Laotiens lors de leur fête du Nouvel An traditionnel.
Photo: VNA/CVN


Le Têt traditionnel du Lao Bunpimay et la fête du Nouvel An traditionnel du Cambodge Chol Chnam Thmay ont lieu tous les ans en avril et attirent des touristes par une culture originale, une atmosphère festive et des jeux d'eau pour éliminer la malchance et prier pour une bonne année.

Lors de la rencontre, Trân Luu Quang a adressé ses vœux de bonne et chaleureuse année aux étudiants laotiens et cambodgiens résidant dans la mégapole du Sud. Il s'est déclaré convaincu qu'ils œuvreront ensemble pour une plus grande amitié et une plus grande solidarité entre les peuples vietnamien, laotien et cambodgien, contribuant ainsi à la création d'une communauté de paix, de coopération et de développement de l'ASEAN.


À cette occasion, des étudiants laotiens et cambodgiens ont présenté des spectacles d'art traditionnel de leur nation. Auparavant, l'Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh avait organisé les 6 et 7 avril un programme d'échange entre les étudiants des trois pays dans la province côtière de Bà Ria-Vung Tàu (Sud).

L’événement visait à aider les participants à mieux comprendre la culture de chaque pays ainsi que l’amitié et la solidarité entre les trois pays. À l'heure actuelle, 805 étudiants laotiens et cambodgiens font leurs études dans 25 universités et académies de Hô Chi Minh-Ville.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France conjugue ses efforts avec le Vietnam dans la protection de l’environnent

Ha Long, une ville sans tabac Il y a dix ans, Ha Long, la station balnéaire mondialement connue pour l’exceptionnelle beauté de sa baie, interdisait de fumer dans les sites touristiques, les plages et les hôtels locaux pour promouvoir un tourisme-santé.