06/09/2018 10:23
Le Professeur Vu Hà Van, de l’Université américaine Yale, vient d’être nommé directeur de l’Institut de recherche sur le big data du vietnamien Vingroup incluant l’apprentissage automatique, l’intelligence artificielle et les sciences appliquées.
>>Les jeunes souhaitent contribuer au développement national
>>Rassembler les élites vietnamiennes d’où qu’elles viennent
>>Smart city: des scientifiques au service de Hanoï

Le Professeur Vu Hà Van prend la parole lors du séminaire sur l’intelligence artificielle tenu en août à Hanoï.
Photo: CTV/CVN

Dans l’optique de devenir un groupe de technologie-industrie-service de norme internationale d’ici 10 ans, Vingroup a créé l’Institut de recherche consacré au big data, ainsi que le Fonds du développement scientifique et technologique axé sur des projets applicables à l’échelle mondiale.

L’Institut de recherche sur le big data a vu le jour le 21 août à Hanoï. "Il se concentrera sur l’apprentissage automatique, l’intelligence artificielle, la fabrication de logiciels et le développement de matériaux de nouvelle génération", a dévoilé Vu Hà Van, en marge du séminaire "L’intelligence artificielle du Vietnam" organisé le même jour à Hanoï par le ministère des Sciences et des Technologies. Ce Professeur fait partie d’une centaine d’experts et de jeunes scientifiques vietnamiens résidant à l’étranger revenus participer au programme de connexion du réseau d’innovation du Vietnam 2018.

Quelque 1.000 milliards de dôngs sur trois ans

Le Fonds du développement scientifique et technologique sera officiellement mis en service au début de l’année prochaine. "Pesant" 1.000 milliards de dôngs (près de 43 millions de dollars), il soutiendra les universités comme les instituts de recherche nationaux dans la réalisation des projets de recherche sur l’informatique, l’intelligence artificielle, la robotique, l’automatisation, la nanotechnologie, les énergies renouvelables et les matériaux de nouvelle génération. Cela permettra également de créer des liens entre les entreprises et les universités, de stimuler le mouvement de recherche scientifique et technologique, contribuant ainsi à perfectionner la capacité de nouveaux techniciens.

Le Professeur Vu Hà Van (3e à gauche) à la cérémonie d’inauguration de l’Institut de recherche sur le big data de Vingroup.
Photo: CTV/CVN

"Ce Fonds a pour but d’aider les universités et instituts de recherche à développer des technologies utiles à la société. Nous allons garantir le salaire le plus élevé possible aux chercheurs et aux étudiants afin qu’ils puissent assurer leur subsistance. Dans l’optique de créer un écosystème performant dans la vie scientifique au Vietnam, Vingroup investira 1.000 milliards de dôngs sur trois ans", a expliqué Vu Hà Van.

La consécration d’un binational

Né en 1970 à Hanoï, Vu Hà Van est le fils du poète Vu Quân Phuong. Passionné par les sciences naturelles depuis l’enfance, il s’est classé 2e place à l’examen d’entrée à l’Université des sciences et des technologies de Hanoï. Ensuite, il a reçu une bourse de l’Université hongroise Eötvös Loránd.

Après avoir obtenu un diplôme universitaire en mathématiques en 1994, Vu Hà Van a obtenu un doctorat en la matière de l’Université Yale en 1998. En 2005, il est devenu Professeur de mathématiques de l’Université Rutgers. Depuis 2011, il est Professeur de l’Université Yale et membre du Conseil scientifique de l’Institut des études avancées en mathématiques du Vietnam.

Vivant aux États-Unis, Vu Hà Van a conservé sa nationalité vietnamienne et fait régulièrement la navette entre les deux pays pour enseigner les mathématiques à l’Université nationale de Hanoï. Il est l’un des meilleurs mathématiciens mondiaux spécialisés dans la recherche sur les probabilités statistiques et la théorie des nombres additifs. Il a remporté les prestigieux prix Polya en 2008 et Fulkerson en 2012.
Phuong Nga/CVN


Le big data, c’est quoi?

Littéralement, le big data signifie "méga données", "grosses données" ou encore “données massives”. Ces termes désignent un ensemble très volumineux de données qu’aucun outil classique de gestion de base de données ou de gestion de l’information ne peut vraiment traiter. En effet, nous créons environ 2,5 trillions d’octets de données tous les jours. Ce sont les informations provenant de partout: messages que nous nous envoyons, vidéos que nous publions, informations climatiques, signaux GPS, enregistrements transactionnels d’achats en ligne et bien d’autres encore. Ces données sont baptisées big data ou volumes massifs de données. Les géants du Web, au premier rang desquels Yahoo (mais aussi Facebook et Google), ont été les tous premiers à déployer ce type de technologie.

Cependant, aucune définition précise ou universelle ne peut être donnée au big data. Étant un objet complexe car polymorphe, sa définition varie selon les communautés qui s’y intéressent selon qu’ils sont usagers ou fournisseurs de services. Une approche transdisciplinaire permet d’appréhender le comportement des différents acteurs: les concepteurs et fournisseurs d’outils (informaticiens), les catégories d’utilisateurs (gestionnaires, responsables d’entreprises, décideurs politiques et chercheurs), les acteurs de la santé et les usagers.

Le big data ne dérive pas des règles de toutes les technologies, il est aussi un système technique dual. En effet, il apporte des bénéfices mais peut également générer des inconvénients. Ainsi, il sert aux spéculateurs sur les marchés financiers, de manière autonome avec, à la clé, la constitution d’hypothétiques bulles financières.                          
Source: lebigdata.fr

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Khanh Hòa se prépare pour l'Année du tourisme national 2019 La province de Khanh Hoà (Centre) a été choisie pour lancer en décembre prochain l'Année du tourisme national 2019. L'événement comprendra une kyrielle d'activités organisées dans la ville de Nha Trang et dans 15 autres provinces et villes du pays.