01/02/2021 15:02
Le perchiste français Renaud Lavillenie a réussi un saut à 6,02 mètres dimanche 31 janvier lors du meeting de Tourcoing, passant pour la première fois la barre des six mètres en compétition depuis mars 2016.
>>Renaud Lavillenie confirme avec 5,95 m
>>Biles, Duplantis, Dressel, Federer... pluie de stars attendues et espérées à Tokyo

Le perchiste français Renaud Lavillenie lors du meeting de Karlsruhe, le 29 janvier. Photo : AFP/VNA/CVN

Le champion olympique 2012 à Londres et vice-champion olympique à Rio en 2016 a effacé 6,02 mètres lors de sa première tentative à Tourcoing, avec une petite marge sur la barre, avant d'échouer une fois à 6,20 mètres, ce qui aurait constitué le record du monde.

Avec 6,02 mètres, Lavillenie a repris la meilleure performance mondiale de l'année au Suédois Armand Duplantis, détenteur du record du monde à 6,18 m, et qui avait passé 6,01 m, un peu plus tôt dimanche 31 janvier à Düsseldorf (Allemagne).

Les deux perchistes, qui s'échangent les meilleures performances mondiales ces derniers jours (Lavillenie avait passé 5,95 m à Karlsruhe vendredi 29 janvier), se retrouveront dès samedi 6 février prochain lors du meeting de Rouen puis à Liévin trois jours plus tard.

Pour le perchiste français, c'est la première fois qu'il franchit la barre des six mètres depuis son titre mondial en salle à Portland le 17 mars 2016, avec une performance à 6,02 m. C'est le vingtième concours bouclé par Lavillenie à 6 mètres et plus.

Les deux hommes sont les deux derniers détenteurs du record du monde de la discipline. Le Français avait détrôné l'Ukrainien Sergueï Bubka avec un saut à 6,16 m en février 2014. Duplantis avait ensuite effacé la marque de Lavillenie en passant 6,17 m début 2020 puis 6,18 m une semaine plus tard.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Hô Chi Minh-Ville redémarre ses circuits fluviaux Les trajets fluviaux sur la rivière Saigon ont repris depuis quelques jours, permettant aux citadins de s’aérer l’esprit à la réserve de Cân Gio. Plusieurs autres itinéraires s’ouvriront dans les prochaines semaines.